Après avoir été interpellés mardi et avoir subi un interrogatoire mercredi, Rémi di Grégorio et un naturopathe seront déférés devant la justice ce jeudi matin. Le coureur devrait être mis en examen pour trafic présumé de produits interdits. On lui reproche la possession d'un kit d'injection de glucose. Le naturopathe, également impiqué, lui aurait fait des injections d'ozone.

Rémy Di Grégorio nie les accusations portées contre lui. Le coureur de la Cofidis conteste toute accusation dénonçant des pratiques dopantes. Jacques Dallest, procureur de la Répulique a confirmé la tenue de ces propos. Il a également mis en avant la très probable mise en examen de Di Grégorio pour "détention d'un procédé interdit sans justification médicale". Le coureur, suspendu provisoirement par son équipe, ne nie pas avoir reçu des injections.

Sportfootmagazine.be

Après avoir été interpellés mardi et avoir subi un interrogatoire mercredi, Rémi di Grégorio et un naturopathe seront déférés devant la justice ce jeudi matin. Le coureur devrait être mis en examen pour trafic présumé de produits interdits. On lui reproche la possession d'un kit d'injection de glucose. Le naturopathe, également impiqué, lui aurait fait des injections d'ozone.Rémy Di Grégorio nie les accusations portées contre lui. Le coureur de la Cofidis conteste toute accusation dénonçant des pratiques dopantes. Jacques Dallest, procureur de la Répulique a confirmé la tenue de ces propos. Il a également mis en avant la très probable mise en examen de Di Grégorio pour "détention d'un procédé interdit sans justification médicale". Le coureur, suspendu provisoirement par son équipe, ne nie pas avoir reçu des injections. Sportfootmagazine.be