M. Sensenbrenner tient à s'assurer que les neuf millions de dollars d'argent public dont bénéficie annuellement l'Usada sont utilisés à bon escient. "Le Congrès n'a pas pour rôle de vérifier si un sportif s'est dopé, mais nous sommes intéressés par la manière dont l'argent des contribuables est dépensé", indique M. Sensenbrenner.

Cette demande intervient un mois après l'ouverture d'une procédure disciplinaire pour des infractions antidopage visant le septuple vainqueur du Tour de France et cinq anciens collaborateurs. Trois d'entre eux viennent d'être suspendus à vie par l'Usada. Armstrong a déposé plainte afin de faire stopper la procédure de l'Usada, qu'il juge inconstitutionnelle et dépourvue de base juridique.

L'Usada répond sans complexe "Le dossier des personnes impliquées dans le complot de dopage de l'équipe professionnelle US Postal, notamment Lance Armstrong, n'a pas été assemblé à la légère. Nous sommes parfaitement conscients de sa popularité et des admirateurs qu'il a au Congrès", a expliqué Le président de l'Usada, Travis Tygart.

Il poursuit : "Les preuves sont accablantes et si nous ne faisions pas avancer ce dossier, nous nous rendrions complices de dissimulations. Nous contacterons M. Sensenbrenner pour discuter de notre procédure et pour l'informer."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

M. Sensenbrenner tient à s'assurer que les neuf millions de dollars d'argent public dont bénéficie annuellement l'Usada sont utilisés à bon escient. "Le Congrès n'a pas pour rôle de vérifier si un sportif s'est dopé, mais nous sommes intéressés par la manière dont l'argent des contribuables est dépensé", indique M. Sensenbrenner. Cette demande intervient un mois après l'ouverture d'une procédure disciplinaire pour des infractions antidopage visant le septuple vainqueur du Tour de France et cinq anciens collaborateurs. Trois d'entre eux viennent d'être suspendus à vie par l'Usada. Armstrong a déposé plainte afin de faire stopper la procédure de l'Usada, qu'il juge inconstitutionnelle et dépourvue de base juridique. L'Usada répond sans complexe "Le dossier des personnes impliquées dans le complot de dopage de l'équipe professionnelle US Postal, notamment Lance Armstrong, n'a pas été assemblé à la légère. Nous sommes parfaitement conscients de sa popularité et des admirateurs qu'il a au Congrès", a expliqué Le président de l'Usada, Travis Tygart. Il poursuit : "Les preuves sont accablantes et si nous ne faisions pas avancer ce dossier, nous nous rendrions complices de dissimulations. Nous contacterons M. Sensenbrenner pour discuter de notre procédure et pour l'informer." Sportfootmagazine.be, avec Belga