Encadrement :

Johan Bruyneel (Bel) : l'ancien responsable des équipes d'Armstrong, accablé par l'Usada à laquelle il reproche d'avoir fait fi de la présomption d'innocence, doit être entendu par un panel d'arbitres comme le prévoit la procédure. Le 12 octobre dernier, il a dû quitter son poste de manager de l'équipe RadioShack.

Michele Ferrari (Ita) : le "diable" ou le "mythe", deux des surnoms du préparateur italien, a été banni à vie en juillet dernier par l'Usada. En Italie, il est visé par une enquête de grande ampleur qui serait sur le point d'être conclue à Padoue.

Luis del Moral et Pedro Celaya : la situation des deux médecins espagnols diffère. Le premier a été d'ores et déjà radié à vie par l'agence américaine, tout comme son compatriote Pepe Marti, au rôle officiel d'entraîneur. Le second a demandé à comparaître devant l'instance qui se prononcera sur son cas.

Coureurs :

Tom Danielson (34 ans), Christian Vande Velde (36 ans) et David Zabriskie (33 ans) : les trois Américains de l'équipe Garmin ont écopé de sanctions comparables pour un dopage remontant à 2006 et aux années antérieures. Principalement une suspension jusqu'au 1er mars 2013.

Levi Leipheimer (USA, 39 ans) : ses aveux de dopage, une pratique à laquelle il a eu souvent recours par le passé, lui ont valu l'indulgence de l'agence américaine (suspension jusqu'au 1er mars 2013 pour l'essentiel). Pas celle de son équipe Omega Pharma qui a salué la démarche mais l'a remercié.

Michael Barry (Can, 36 ans) : après ses aveux, le Canadien de l'équipe Sky, coureur anonyme dans les équipes d'Armstrong, a lui aussi a été sanctionné par l'Usada comme ses anciens coéquipiers (résultats annulés, suspension jusqu'en mars prochain). Mais il a annoncé en septembre mettre un terme à sa carrière.

George Hincapie (USA, 39 ans) : le New-Yorkais, qui a raccroché le vélo l'été dernier, a été symboliquement condamné. Jusque dans l'annulation d'une partie seulement de ses résultats (juin 2004 à juillet 2006), bien que le plus fidèle coéquipier d'Armstrong dans le Tour ait admis un dopage répété auparavant.

Jonathan Vaughters (USA, 39 ans) : coéquipier d'Armstrong durant deux saisons à la fin des années 1990, il a procédé à des aveux publics. De cette expérience, il affirme avoir tiré profit pour bâtir une équipe (Garmin) "propre", dans laquelle il a offert une seconde chance à d'autres repentis.

Matt White (Aus, 38 ans) : s'il n'a jamais fait partie de la garde rapprochée d'Armstrong, l'Australien paye dans son pays ses aveux de dopage, dans la foulée du rapport sur les pratiques de l'époque. Il a dû quitter son poste de responsable sportif, de l'équipe Orica et de la sélection nationale sur route.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Encadrement : Johan Bruyneel (Bel) : l'ancien responsable des équipes d'Armstrong, accablé par l'Usada à laquelle il reproche d'avoir fait fi de la présomption d'innocence, doit être entendu par un panel d'arbitres comme le prévoit la procédure. Le 12 octobre dernier, il a dû quitter son poste de manager de l'équipe RadioShack. Michele Ferrari (Ita) : le "diable" ou le "mythe", deux des surnoms du préparateur italien, a été banni à vie en juillet dernier par l'Usada. En Italie, il est visé par une enquête de grande ampleur qui serait sur le point d'être conclue à Padoue. Luis del Moral et Pedro Celaya : la situation des deux médecins espagnols diffère. Le premier a été d'ores et déjà radié à vie par l'agence américaine, tout comme son compatriote Pepe Marti, au rôle officiel d'entraîneur. Le second a demandé à comparaître devant l'instance qui se prononcera sur son cas. Coureurs : Tom Danielson (34 ans), Christian Vande Velde (36 ans) et David Zabriskie (33 ans) : les trois Américains de l'équipe Garmin ont écopé de sanctions comparables pour un dopage remontant à 2006 et aux années antérieures. Principalement une suspension jusqu'au 1er mars 2013. Levi Leipheimer (USA, 39 ans) : ses aveux de dopage, une pratique à laquelle il a eu souvent recours par le passé, lui ont valu l'indulgence de l'agence américaine (suspension jusqu'au 1er mars 2013 pour l'essentiel). Pas celle de son équipe Omega Pharma qui a salué la démarche mais l'a remercié. Michael Barry (Can, 36 ans) : après ses aveux, le Canadien de l'équipe Sky, coureur anonyme dans les équipes d'Armstrong, a lui aussi a été sanctionné par l'Usada comme ses anciens coéquipiers (résultats annulés, suspension jusqu'en mars prochain). Mais il a annoncé en septembre mettre un terme à sa carrière. George Hincapie (USA, 39 ans) : le New-Yorkais, qui a raccroché le vélo l'été dernier, a été symboliquement condamné. Jusque dans l'annulation d'une partie seulement de ses résultats (juin 2004 à juillet 2006), bien que le plus fidèle coéquipier d'Armstrong dans le Tour ait admis un dopage répété auparavant. Jonathan Vaughters (USA, 39 ans) : coéquipier d'Armstrong durant deux saisons à la fin des années 1990, il a procédé à des aveux publics. De cette expérience, il affirme avoir tiré profit pour bâtir une équipe (Garmin) "propre", dans laquelle il a offert une seconde chance à d'autres repentis. Matt White (Aus, 38 ans) : s'il n'a jamais fait partie de la garde rapprochée d'Armstrong, l'Australien paye dans son pays ses aveux de dopage, dans la foulée du rapport sur les pratiques de l'époque. Il a dû quitter son poste de responsable sportif, de l'équipe Orica et de la sélection nationale sur route. Sportfootmagazine.be, avec Belga