C'est un véritable ascenseur émotionnel qu'aura vécu Biniam Girmay ce mardi à Jesi. Vainqueur de l'étape devant Mathieu van der Poel, l'Erythréen avait de nouveau bluffé son monde, mais ne repartira pas ce mercredi matin.

La faute à un incident totalement surprenant lors de la cérémonie de remise des prix. En ouvrant la bouteille de Prosecco du vainqueur, Girmay a fait sauter le bouchon directement dans son oeil gauche.

Le coureur a dû se rendre immédiatement à l'hôpital le plus proche et n'a pas pu donner de conférence de presse pour revenir sur ce succès, le premier d'un coureur érythréen sur le Tour du d'Italie, son deuxième en World Tour après Gand-Wevelgem à la fin du mois de mars.

Il est ensuite revenu à son hôtel et devait décider après la nuit de mardi à mercredi s'il continuait son périple sur les routes italiennes. Selon la Gazzetta dello Sport, Biniam Girmay devrait jeter l'éponge.

Une déception qui sera atténuée par ce succès d'étape, même si après celui-ci, l'appétit du coureur d'Intermarché-Wanty-Groupe Gobert était grand. Girmay était en effet aussi en lutte pour le maillot cyclamen qui récompense le meilleur sprinteur de ce Giro. Avec 148 points, il n'accusait que trois petites unités de retard sur le Français Arnaud Démare.

Il faudra donc revenir sur la course une autre année pour s'emparer de la précieuse tunique et en ayant appris à déboucher le Prosecco. Rappelons qu'après l'étape inaugurale en Hongrie, remportée par van der Poel devant Girmay, le Néerlandais avait connu la même mésaventure que l'Erythréen. Heureusement, le bouchon n'avait touché que la pommette, permettant au leader de l'équipe Alpecin-Fenix de poursuivre l'aventure.

C'est un véritable ascenseur émotionnel qu'aura vécu Biniam Girmay ce mardi à Jesi. Vainqueur de l'étape devant Mathieu van der Poel, l'Erythréen avait de nouveau bluffé son monde, mais ne repartira pas ce mercredi matin.La faute à un incident totalement surprenant lors de la cérémonie de remise des prix. En ouvrant la bouteille de Prosecco du vainqueur, Girmay a fait sauter le bouchon directement dans son oeil gauche. Le coureur a dû se rendre immédiatement à l'hôpital le plus proche et n'a pas pu donner de conférence de presse pour revenir sur ce succès, le premier d'un coureur érythréen sur le Tour du d'Italie, son deuxième en World Tour après Gand-Wevelgem à la fin du mois de mars.Il est ensuite revenu à son hôtel et devait décider après la nuit de mardi à mercredi s'il continuait son périple sur les routes italiennes. Selon la Gazzetta dello Sport, Biniam Girmay devrait jeter l'éponge. Une déception qui sera atténuée par ce succès d'étape, même si après celui-ci, l'appétit du coureur d'Intermarché-Wanty-Groupe Gobert était grand. Girmay était en effet aussi en lutte pour le maillot cyclamen qui récompense le meilleur sprinteur de ce Giro. Avec 148 points, il n'accusait que trois petites unités de retard sur le Français Arnaud Démare.Il faudra donc revenir sur la course une autre année pour s'emparer de la précieuse tunique et en ayant appris à déboucher le Prosecco. Rappelons qu'après l'étape inaugurale en Hongrie, remportée par van der Poel devant Girmay, le Néerlandais avait connu la même mésaventure que l'Erythréen. Heureusement, le bouchon n'avait touché que la pommette, permettant au leader de l'équipe Alpecin-Fenix de poursuivre l'aventure.