En marge de la présentation la Vuelta qui commencera ce samedi, l'Italien Fabio Aru a annoncé que cette course serait la dernière de sa carrière. A seulement 31 ans, celui qu'on surnomme le "Chevalier des quatre Maures" a décidé de dire stop après des dernières années marquées par les soucis physiques et une incapacité à retrouver le niveau qu'il avait atteint entre 2014 et 2017.

Coureur offensif, le Sarde, issu du cyclocross, est passé pro au sein de la formation Astana en 2011. Il aura, en plus de sa victoire sur la Vuelta de 2015, terminé à deux reprises sur le podium du Giro (3e en 2014, 2e en 2015 et meilleur jeune) et même porté l'espace d'une journée le maillot jaune sur le Tour 2017 qu'il terminera à la 5e place en remportant une étape au sommet de la Planche des Belles Filles.

Fabio Aru fait aussi partie des coureurs à avoir levé les bras sur les trois grands tours: 3 fois sur le Giro, deux fois sur la Vuelta et une fois sur le Tour de France. Il a aussi été champion d'Italie sur route en 2017.

Après ce passage fructueux chez Astana, Aru prend la direction de l'UAE Team où une lourde blessure à l'artère iliaque l'empêchera de retrouver son meilleur niveau. Lors du Tour de France 2020, Fabio Aru s'est même retrouvé contraint à l'abandon après avoir bataillé pendant les deux premières heures de course pour ne pas être rattrapé par la voiture balai. Une image plutôt triste et pathétique pour un coureur habitué à jouer les premiers rôles.

Cette saison, l'Italien s'était engagé au sein de la formation sud-africaine Qhubeka NextHash sans obtenir de résultats probants à l'exception du dernier Tour de Burgos qu'il a terminé à la 2e place du général derrière Mikel Landa, qui fut son coéquipier et rival jadis chez Astana.

Fabio Aru fera donc un dernier baroud d'honneur sur la Vuelta en espérant accrocher un dernier beau résultat pour refermer le livre d'une carrière, qui sans être ratée, n'aura pas réussi à atteindre tous les sommets auxquels elle semblait promise.

Fabio Aru, vainqueur au sommet de la Planche des Belles Filles sous le maillot de champion d'Italie. Sans doute l'un des moments forts de la carrière du coureur sarde., iStock
Fabio Aru, vainqueur au sommet de la Planche des Belles Filles sous le maillot de champion d'Italie. Sans doute l'un des moments forts de la carrière du coureur sarde. © iStock

FABIO ARU: "DONNER LA PRIORITE A D4AUTRES CHOSES DANS MA VIE, MA FAMILLE"

"Prendre cette décision n'a pas été facile, mais c'est quelque chose auquel je réfléchis avec ma famille depuis un certain temps. Je fais du vélo depuis 16 ans et depuis plus d'une décennie en tant que professionnel, mais le moment est maintenant venu de donner la priorité à d'autres choses dans ma vie, ma famille", a expliqué le champion d'Italie 2017 cité par sa formation qu'il avait rejoint cette année en provenance de UAE Team Emirates. Jusqu'en 2017, il portait les couleurs d'Astana. Trois équipes qu'il a chaleureusement remercié. "Je continuerai à faire du vélo parce que c'est ce que j'aime faire, mais pour l'instant, je me concentre sur la Vuelta au mieux de mes capacités avec mes coéquipiers du Team Qhubeka NextHash ; et il est normal que mon voyage se termine ici en Espagne, un endroit et une course où j'ai des souvenirs incroyables", a conclu Fabio Aru.

En marge de la présentation la Vuelta qui commencera ce samedi, l'Italien Fabio Aru a annoncé que cette course serait la dernière de sa carrière. A seulement 31 ans, celui qu'on surnomme le "Chevalier des quatre Maures" a décidé de dire stop après des dernières années marquées par les soucis physiques et une incapacité à retrouver le niveau qu'il avait atteint entre 2014 et 2017.Coureur offensif, le Sarde, issu du cyclocross, est passé pro au sein de la formation Astana en 2011. Il aura, en plus de sa victoire sur la Vuelta de 2015, terminé à deux reprises sur le podium du Giro (3e en 2014, 2e en 2015 et meilleur jeune) et même porté l'espace d'une journée le maillot jaune sur le Tour 2017 qu'il terminera à la 5e place en remportant une étape au sommet de la Planche des Belles Filles.Fabio Aru fait aussi partie des coureurs à avoir levé les bras sur les trois grands tours: 3 fois sur le Giro, deux fois sur la Vuelta et une fois sur le Tour de France. Il a aussi été champion d'Italie sur route en 2017.Après ce passage fructueux chez Astana, Aru prend la direction de l'UAE Team où une lourde blessure à l'artère iliaque l'empêchera de retrouver son meilleur niveau. Lors du Tour de France 2020, Fabio Aru s'est même retrouvé contraint à l'abandon après avoir bataillé pendant les deux premières heures de course pour ne pas être rattrapé par la voiture balai. Une image plutôt triste et pathétique pour un coureur habitué à jouer les premiers rôles.Cette saison, l'Italien s'était engagé au sein de la formation sud-africaine Qhubeka NextHash sans obtenir de résultats probants à l'exception du dernier Tour de Burgos qu'il a terminé à la 2e place du général derrière Mikel Landa, qui fut son coéquipier et rival jadis chez Astana.Fabio Aru fera donc un dernier baroud d'honneur sur la Vuelta en espérant accrocher un dernier beau résultat pour refermer le livre d'une carrière, qui sans être ratée, n'aura pas réussi à atteindre tous les sommets auxquels elle semblait promise.FABIO ARU: "DONNER LA PRIORITE A D4AUTRES CHOSES DANS MA VIE, MA FAMILLE""Prendre cette décision n'a pas été facile, mais c'est quelque chose auquel je réfléchis avec ma famille depuis un certain temps. Je fais du vélo depuis 16 ans et depuis plus d'une décennie en tant que professionnel, mais le moment est maintenant venu de donner la priorité à d'autres choses dans ma vie, ma famille", a expliqué le champion d'Italie 2017 cité par sa formation qu'il avait rejoint cette année en provenance de UAE Team Emirates. Jusqu'en 2017, il portait les couleurs d'Astana. Trois équipes qu'il a chaleureusement remercié. "Je continuerai à faire du vélo parce que c'est ce que j'aime faire, mais pour l'instant, je me concentre sur la Vuelta au mieux de mes capacités avec mes coéquipiers du Team Qhubeka NextHash ; et il est normal que mon voyage se termine ici en Espagne, un endroit et une course où j'ai des souvenirs incroyables", a conclu Fabio Aru.