L'arrivée est prévue à 17h04 (prévision à 39 km/h de moyenne).

Chris Froome y défendra son maillot jaune qu'il détient avec un avantage de 3 minutes et 10 secondes sur la Colombien Nairo Quintana.

Trois ascensions, dont la Colle-Saint-Michel ((Km 96, 2e catégorie), précèdent la longue montée d'Allos, classée en 1ère catégorie (14 km à 5,5 %), jusqu'à l'altitude de 2250 mètres, le point le plus élevé de cette édition de la Grande Boucle.

Au sommet, distant de 22 kilomètres de l'arrivée, commence une descente très compliquée, longue, sinueuse, vertigineuse, en direction de la vallée de l'Ubaye.

Les 6,2 derniers kilomètres (d'une pente moyenne de 6,5 %), sur une route large et roulante, remontent jusqu'à l'arrivée dans la station de Pra-Loup, qui accueille le Tour pour la troisième fois.

Le mois dernier, cette étape s'était conclue par la victoire de Romain Bardet dans le Dauphiné sur un parcours rigoureusement identique (van Garderen 2e à 36 sec, Froome 3e à 40 sec).

Le Belge Thomas De Gendt le plus offensif du Tour

Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) est le coureur le plus offensif du Tour de France, selon le journal L'Equipe. Le quotidien a calculé que le coureur belge a roulé 554 km en tête de la course depuis le départ du Tour à Utrecht.

De Gendt a roulé 180 km en tête dans l'étape vers Cambrai, 194 km dans l'étape vers Rodez et 180 km dans l'étape de Valence, soit un total de 554 km.

A la deuxième place de ce classement, on trouve le Français Pierre-Luc Périchon (Bretagne-Séché Environnement) avec 494 km. Vient esnuite un autre coureur français, Pérrig Quémeneur (Europcar) avec 457 km. Le Slovaque Peter Sagan (Tinkoff-Saxo) est 4e avec 405 km à l'avant.

Avant le Tour, Thomas De Gendt comptait 1650 km d'échappée. Ce total est désormais monté à 2204 km.

L'arrivée est prévue à 17h04 (prévision à 39 km/h de moyenne).Chris Froome y défendra son maillot jaune qu'il détient avec un avantage de 3 minutes et 10 secondes sur la Colombien Nairo Quintana.Trois ascensions, dont la Colle-Saint-Michel ((Km 96, 2e catégorie), précèdent la longue montée d'Allos, classée en 1ère catégorie (14 km à 5,5 %), jusqu'à l'altitude de 2250 mètres, le point le plus élevé de cette édition de la Grande Boucle.Au sommet, distant de 22 kilomètres de l'arrivée, commence une descente très compliquée, longue, sinueuse, vertigineuse, en direction de la vallée de l'Ubaye.Les 6,2 derniers kilomètres (d'une pente moyenne de 6,5 %), sur une route large et roulante, remontent jusqu'à l'arrivée dans la station de Pra-Loup, qui accueille le Tour pour la troisième fois.Le mois dernier, cette étape s'était conclue par la victoire de Romain Bardet dans le Dauphiné sur un parcours rigoureusement identique (van Garderen 2e à 36 sec, Froome 3e à 40 sec).