Au terme de l'étape la plus longue de cette 101e édition, marquant l'entrée dans les Pyrénées, l'Australien s'est imposé en poursuiteur dans les derniers hectomètres. Il a lâché les derniers rescapés de l'échappée du jour peu avant les 4 derniers kilomètres pour les devancer d'une poignée de secondes sur la ligne.

Thomas Voeckler (Europcar) a pris la 2e place, devant Vasil Kiriyenka (Sky). Greg Van Avermaet, qui a réussi a passer la dernière difficulté du Port de Balès à 32 secondes de la tête de course, s'est classé 6e, à 15 secondes de Rogers. Ces coureurs faisaient tous partie de l'échappée au long cours composée de 21 coureurs, dont trois Belges: Bakelants, Van Avermaet et Keukeleire.

Après la victoire du Polonais Rafal Majka, samedi à Risoul, c'est la 2e victoire de l'équipe Tinkoff-Saxo, qui se console ainsi de l'abandon de son leader Alberto Contador.

L'équipe du maillot jaune Vincenzo Nibali (Astana) a contrôlé la course jusque dans le Port de Balès, à une dizaine de minutes des attaquants, l'Italien assurant lui-même la suite du travail pour garder son avance intact en tête du général après cette première des trois journées dans les Pyrénées.

.

Au terme de l'étape la plus longue de cette 101e édition, marquant l'entrée dans les Pyrénées, l'Australien s'est imposé en poursuiteur dans les derniers hectomètres. Il a lâché les derniers rescapés de l'échappée du jour peu avant les 4 derniers kilomètres pour les devancer d'une poignée de secondes sur la ligne. Thomas Voeckler (Europcar) a pris la 2e place, devant Vasil Kiriyenka (Sky). Greg Van Avermaet, qui a réussi a passer la dernière difficulté du Port de Balès à 32 secondes de la tête de course, s'est classé 6e, à 15 secondes de Rogers. Ces coureurs faisaient tous partie de l'échappée au long cours composée de 21 coureurs, dont trois Belges: Bakelants, Van Avermaet et Keukeleire. Après la victoire du Polonais Rafal Majka, samedi à Risoul, c'est la 2e victoire de l'équipe Tinkoff-Saxo, qui se console ainsi de l'abandon de son leader Alberto Contador. L'équipe du maillot jaune Vincenzo Nibali (Astana) a contrôlé la course jusque dans le Port de Balès, à une dizaine de minutes des attaquants, l'Italien assurant lui-même la suite du travail pour garder son avance intact en tête du général après cette première des trois journées dans les Pyrénées. .