Le sprinteur australien évolue au sein de la formation belge depuis 2019. Frederik Frison prolonge jusqu'en 2023 et l'équipe accueille Rüdiger Selig, l'un des échelons du train de Bora pour les sprints. Dans le sens des départs, l'équipe belge a annoncé que Marc Sergeant et Herman Frison, présents respectivement depuis 2003 et 2005, ne seront plus directeurs sportifs à la fin de l'année.

C'est un retour à la maison pour le sprinteur irlandais puisqu'il avait déjà roulé au sein de l'équipe allemande pendant six ans avant de rejoindre la formation de Patrick Lefevere. Il emmène avec lui Shane Archbold. Bora a aussi annoncé les venues de Ryan Mullen et Danny Van Poppel.

Samedi, Wout van Aert (26 ans) a décroché la médaille d'argent dans la course en ligne, mais n'a pas pu en passer une seconde à son cou mercredi sur le contre-la-montre. Malgré cette petite déception, le citoyen d'Herentals aura marqué le début d'été cycliste de son empreinte. On revient sur l'histoire d'un coureur qui a appris à repousser ses limites physiques et mentales.

Le Slovène s'est imposé devant le revenant Tom Dumoulin et l'Australien Rohan Dennis. Cruelle déception pour les Belges Wout Van Aert et Remco Evenepoel qui doivent se contenter des 6e et 9e places. S'il valait mieux sortir du Tour de France pour briller samedi lors de la course en ligne, il valait mieux avoir zappé (ou ne pas l'avoir fini) l'épreuve de juillet pour le contre-la-montre.

Pensant pouvoir s'appuyer sur une planche présente lors de la reconnaissance du parcours, il a été surpris par l'absence de celle-ci et a manqué sa réception. Après avoir été retardé, il a tenté de continuer avant d'abandonner.

Le vainqueur de la Flèche Brabançonne sur route, médaillé de bronze aux championnats du monde de cyclo-cross montre à quel point il est tout-terrain en dominant, sur le circuit de Tokyo, les Suisses Flückiger (2e) et Schurter (4e). L'autre favori de la course, Mathieu Van Der Poel a été contraint à l'abandon après une grosse chute dans le premier tour.

On attendait un triomphe néerlandais, on a eu une surprise autrichienne. C'est en effet Anna Kiesenhofer qui est devenue championne olympique de cyclisme sur route dimanche aux Jeux de Tokyo. L'Autrichienne a accéléré à 41 km de l'arrivée et s'est imposée au terme d'un raid solitaire au terme des 137 km de course entre le Musashinonomori Park et le circuit de Fuji.