"La course a été bien contrôlée par les équipes, ce qui devenait difficile à la fin de s'échapper. On y a tout de même réussi et je suis tout d'abord très content de ma victoire, mais aussi du travail supplémentaire et des kilomètres d'entraînements aujourd'hui (mardi)". "Je n'ai rien fait de mal", a-t-il ensuite estimé en expliquant le sprint avec le Français Arnaud Demare qui a du mettre la main sur le dos de Sagan. "C'était après le virage et la route s'est rétrécie, ce qui laisse à penser que j'ai fermé la porte à Arnaud Demare, mais je n'ai rien fait de mal. En plus, il y avait de la place derrière moi. Je vais bien sûr défendre mon maillot de leader, mais je ne vais pas non plus gaspiller trop d'énergie en vue du Tour des Flandres. Je me sens très bien. Je suis en condition, mais beaucoup d'autres aussi. Ne faites pas une croix non plus sur Tom Boonen à cause de sa chute de dimanche. Il s'est montré quelques fois aujourd'hui (mardi), il fait partie des favoris pour le Tour des Flandres." (DTC)

"La course a été bien contrôlée par les équipes, ce qui devenait difficile à la fin de s'échapper. On y a tout de même réussi et je suis tout d'abord très content de ma victoire, mais aussi du travail supplémentaire et des kilomètres d'entraînements aujourd'hui (mardi)". "Je n'ai rien fait de mal", a-t-il ensuite estimé en expliquant le sprint avec le Français Arnaud Demare qui a du mettre la main sur le dos de Sagan. "C'était après le virage et la route s'est rétrécie, ce qui laisse à penser que j'ai fermé la porte à Arnaud Demare, mais je n'ai rien fait de mal. En plus, il y avait de la place derrière moi. Je vais bien sûr défendre mon maillot de leader, mais je ne vais pas non plus gaspiller trop d'énergie en vue du Tour des Flandres. Je me sens très bien. Je suis en condition, mais beaucoup d'autres aussi. Ne faites pas une croix non plus sur Tom Boonen à cause de sa chute de dimanche. Il s'est montré quelques fois aujourd'hui (mardi), il fait partie des favoris pour le Tour des Flandres." (DTC)