Bennati a devancé le Britannique Ben Swift (Team Sky) et l'Australien Allan Davis (Orica GreenEdge). L'Allemand John Degenkolb (Argos-Shimano), qui faisait figure de grandissime favori, a manqué de puissance et d'énergie pour prétendre au podium. Il a dû se contenter de la 5-ème place derrière le Français Lloyd Mondory (AG2R-La Mondiale). Klaas Lodewyck (BMC), premier Belge, s'est classé 22-ème. L'Espagnol Alberto Contador (Saxo-Bank) conserve la tête du classement général. Cette 18-ème étape a été animée par une échappée de cinq coureurs. A savoir Luis Angel Maté (Cofidis), Martijn Keizer (Vacansoleil), Gatis Smukulis (Katusha), Gustavo Veloso (Andalucia) et Brent Bookwalter (BMC). Ils auraient probablement été au bout sans le travail des équipiers de Degenkolb en tête du peloton, mais aussi sans quelques ennuis mécaniques (Veloso et Smukulis) qui les ont retardé. L'échappée qui aura compté plus de 5 minutes d'avance, expirera à 15 kilomètres de la banderole d'arrivée, sous laquelle triomphera de peu Bennati. Une amère défaite pour Degenkolb, dont les "lièvres" se sont laissés enfermer au moment où ils tentaient de lancer leur leader vers une cinquième victoire dans cette Vuelta. A noter les chutes de l'Allemand Linus Gerdemann (Radioshack-Nissan-Trek), très long à se relever, et du Colombien Nairo Quintana (Movistar), apparemment touché au poignet. (MUA)

Bennati a devancé le Britannique Ben Swift (Team Sky) et l'Australien Allan Davis (Orica GreenEdge). L'Allemand John Degenkolb (Argos-Shimano), qui faisait figure de grandissime favori, a manqué de puissance et d'énergie pour prétendre au podium. Il a dû se contenter de la 5-ème place derrière le Français Lloyd Mondory (AG2R-La Mondiale). Klaas Lodewyck (BMC), premier Belge, s'est classé 22-ème. L'Espagnol Alberto Contador (Saxo-Bank) conserve la tête du classement général. Cette 18-ème étape a été animée par une échappée de cinq coureurs. A savoir Luis Angel Maté (Cofidis), Martijn Keizer (Vacansoleil), Gatis Smukulis (Katusha), Gustavo Veloso (Andalucia) et Brent Bookwalter (BMC). Ils auraient probablement été au bout sans le travail des équipiers de Degenkolb en tête du peloton, mais aussi sans quelques ennuis mécaniques (Veloso et Smukulis) qui les ont retardé. L'échappée qui aura compté plus de 5 minutes d'avance, expirera à 15 kilomètres de la banderole d'arrivée, sous laquelle triomphera de peu Bennati. Une amère défaite pour Degenkolb, dont les "lièvres" se sont laissés enfermer au moment où ils tentaient de lancer leur leader vers une cinquième victoire dans cette Vuelta. A noter les chutes de l'Allemand Linus Gerdemann (Radioshack-Nissan-Trek), très long à se relever, et du Colombien Nairo Quintana (Movistar), apparemment touché au poignet. (MUA)