La victoire de la 5e et ultime étape, longue de 182,5 km entre Chang Ping et Ping Gu, est revenue au Britannique Stephen Cummings (BMC). Il a devancé dans un sprint à deux le Canadien Ryder Hesjedal (Garmin), vainqueur cette année du Tour d'Italie. Le Norvégien Edvald Boasson Hagen (Sky) a remporté seize secondes plus tard le sprint du premier peloton. Tim Wellens (Lotto-Belisol) a terminé premier Belge à la 5e place. Martin a forgé son succès en s'imposant en solitaire dans la 2e étape et n'a plus été menacé depuis. Il devance au final l'Italien Francesco Gavazzi et le Norvégien Boasson Hagen. Le Tour de Pékin était l'ultime épreuve du WorldTour 2012. Ce critérium de régularité est revenu à l'Espagnol Joaquin Rodriguez. Le coureur de la Katusha succède au palmarès, qui attribue la place de N.1 mondial au classement UCI, à Philippe Gilbert. (WANG ZHAO)

La victoire de la 5e et ultime étape, longue de 182,5 km entre Chang Ping et Ping Gu, est revenue au Britannique Stephen Cummings (BMC). Il a devancé dans un sprint à deux le Canadien Ryder Hesjedal (Garmin), vainqueur cette année du Tour d'Italie. Le Norvégien Edvald Boasson Hagen (Sky) a remporté seize secondes plus tard le sprint du premier peloton. Tim Wellens (Lotto-Belisol) a terminé premier Belge à la 5e place. Martin a forgé son succès en s'imposant en solitaire dans la 2e étape et n'a plus été menacé depuis. Il devance au final l'Italien Francesco Gavazzi et le Norvégien Boasson Hagen. Le Tour de Pékin était l'ultime épreuve du WorldTour 2012. Ce critérium de régularité est revenu à l'Espagnol Joaquin Rodriguez. Le coureur de la Katusha succède au palmarès, qui attribue la place de N.1 mondial au classement UCI, à Philippe Gilbert. (WANG ZHAO)