Bouhanni, vainqueur lundi de la première étape à Nemours, a glissé à la sortie d'un virage. Il a été notamment touché au niveau de la bouche. Sa chute, facilitée probablement par le revêtement encore humide (bande blanche), s'est produite à quelque 58 kilomètres de l'arrivée à Cérilly. "Il a une lèvre éclatée, avec peut-être une dent touchée, il se plaint aussi d'un bras", a déclaré à France Télévisions son directeur sportif Frank Pineau en précisant que le champion de France a été évacué vers l'hôpital de Bourges. "Il n'y a rien de grave", a souligné le directeur sportif de la FDJ à propos de cette chute qui compromet toutefois la participation de Nacer Bouhanni à Milan-Sanremo, la première grande classique de la saison (le dimanche 17 mars). Depuis le début de la saison, le jeune coureur de 22 ans a enlevé deux succès au sprint, la dernière étape du Tour d'Oman à la mi-février et la première étape de Paris-Nice, sa première victoire dans une course du WorldTour. (CER)

Bouhanni, vainqueur lundi de la première étape à Nemours, a glissé à la sortie d'un virage. Il a été notamment touché au niveau de la bouche. Sa chute, facilitée probablement par le revêtement encore humide (bande blanche), s'est produite à quelque 58 kilomètres de l'arrivée à Cérilly. "Il a une lèvre éclatée, avec peut-être une dent touchée, il se plaint aussi d'un bras", a déclaré à France Télévisions son directeur sportif Frank Pineau en précisant que le champion de France a été évacué vers l'hôpital de Bourges. "Il n'y a rien de grave", a souligné le directeur sportif de la FDJ à propos de cette chute qui compromet toutefois la participation de Nacer Bouhanni à Milan-Sanremo, la première grande classique de la saison (le dimanche 17 mars). Depuis le début de la saison, le jeune coureur de 22 ans a enlevé deux succès au sprint, la dernière étape du Tour d'Oman à la mi-février et la première étape de Paris-Nice, sa première victoire dans une course du WorldTour. (CER)