Le Tour de France s'est achevé il y a une petite semaine. Le bilan belge n'est pas négligeable, loin de là, mais, avec le recul, on constate un phénomène assez curieux.

Luc Van Loen du Laatste Nieuws a noté comme d'autres observateurs attentifs que les coureurs belges passent désormais de mieux en mieux la haute montagne. Par contre, la Belgique n'est plus une terre de sprinters. Or, cette spécialité a fait la réputation du cyclisme belge durant des décennies avec des sprinters comme Rik Van Steenbergen, Rik Van Looy, Willy Vannitsen, Benoni Beheyt, Edouard Sels, Willy Reybroeck, Walter Godefroot, Willy Planckaert, Freddy Maertens, Tom Steels, Eric Vanderaerden, Tom Boonen, etc.

Les Belges sont désormais inexistants contre Mark Cavendish et les autres rois du dernier déboulé. Cet art n'est-il plus cultivé comme autrefois dans les équipes belges. Les jeunes boudent-ils cette spécialité ? Les écoles de cyclisme n'y accordent-elles pas l'importance qu'il se doit ? Il serait dommage que les sprinters soient un race en voie de disparition en Belgique.

Pierre Bilic

Le Tour de France s'est achevé il y a une petite semaine. Le bilan belge n'est pas négligeable, loin de là, mais, avec le recul, on constate un phénomène assez curieux. Luc Van Loen du Laatste Nieuws a noté comme d'autres observateurs attentifs que les coureurs belges passent désormais de mieux en mieux la haute montagne. Par contre, la Belgique n'est plus une terre de sprinters. Or, cette spécialité a fait la réputation du cyclisme belge durant des décennies avec des sprinters comme Rik Van Steenbergen, Rik Van Looy, Willy Vannitsen, Benoni Beheyt, Edouard Sels, Willy Reybroeck, Walter Godefroot, Willy Planckaert, Freddy Maertens, Tom Steels, Eric Vanderaerden, Tom Boonen, etc. Les Belges sont désormais inexistants contre Mark Cavendish et les autres rois du dernier déboulé. Cet art n'est-il plus cultivé comme autrefois dans les équipes belges. Les jeunes boudent-ils cette spécialité ? Les écoles de cyclisme n'y accordent-elles pas l'importance qu'il se doit ? Il serait dommage que les sprinters soient un race en voie de disparition en Belgique.Pierre Bilic