"Je pense que le moment est venu pour organiser les mondiaux sur route (de 2016 au plus tôt, ndlr), compte tenu de la popularité du cyclisme dans notre pays, avec notamment Tom Boonen et Philippe Gilbert" a déclaré Tom Van Damme, président de la Ligue vélocipédique belge (RLVB) sur le site du Nieuwsblad.

Concernant la ville, Van Damme a son idée : "Je pense que les championnats du monde pourraient avoir une plus value en se déroulant en Flandre et en Wallonie.", suggère-t-il. "Tant au plan sportif que financier, puisque les subsides devraient affluer des deux côtés. Il faut d'ailleurs savoir qu'il est aujourd'hui pratiquement impossible pour une ville d'assumer seule le coût (entre 5 et 5,5 millions d'euros) d'une telle organisation. J'en ai d'ailleurs déjà parlé à Yve Leterme, et d'autres. Une étude de faisabilité est même en cours..."

"Le contre-la-montre aurait par exemple lieu en Flandre, tandis que la course en ligne pourrait partir de Flandre et arriver en Wallonie" explique Tom Van Damme. "Nous pourrions par exemple faire commencer la course à Louvain ou Hasselt, pour arriver à Liège ou Namur, avec la Citadelle en toile de fond."

Le mondial 2012 de cyclo-cross aura déjà lieu à Coxyde. Mais Tom Van Damme compte postuler pour 2016. "Vu ce que la Belgique représente dans cette discipline", estime-t-il en effet, "l'épreuve arc-en-ciel devrait s'y disputer tous les quatre ans..."

Des déclarations qui tombent à pic, alors que l'UCI vient d'officialiser les candidatures pour les mondiaux de 2015 : le sultanat d'Oman, la ville canadienne de Québec et celle de Richmond de l'état américain de Virginie.

Sportfootmagazine.be avec Belga

"Je pense que le moment est venu pour organiser les mondiaux sur route (de 2016 au plus tôt, ndlr), compte tenu de la popularité du cyclisme dans notre pays, avec notamment Tom Boonen et Philippe Gilbert" a déclaré Tom Van Damme, président de la Ligue vélocipédique belge (RLVB) sur le site du Nieuwsblad. Concernant la ville, Van Damme a son idée : "Je pense que les championnats du monde pourraient avoir une plus value en se déroulant en Flandre et en Wallonie.", suggère-t-il. "Tant au plan sportif que financier, puisque les subsides devraient affluer des deux côtés. Il faut d'ailleurs savoir qu'il est aujourd'hui pratiquement impossible pour une ville d'assumer seule le coût (entre 5 et 5,5 millions d'euros) d'une telle organisation. J'en ai d'ailleurs déjà parlé à Yve Leterme, et d'autres. Une étude de faisabilité est même en cours..." "Le contre-la-montre aurait par exemple lieu en Flandre, tandis que la course en ligne pourrait partir de Flandre et arriver en Wallonie" explique Tom Van Damme. "Nous pourrions par exemple faire commencer la course à Louvain ou Hasselt, pour arriver à Liège ou Namur, avec la Citadelle en toile de fond." Le mondial 2012 de cyclo-cross aura déjà lieu à Coxyde. Mais Tom Van Damme compte postuler pour 2016. "Vu ce que la Belgique représente dans cette discipline", estime-t-il en effet, "l'épreuve arc-en-ciel devrait s'y disputer tous les quatre ans..." Des déclarations qui tombent à pic, alors que l'UCI vient d'officialiser les candidatures pour les mondiaux de 2015 : le sultanat d'Oman, la ville canadienne de Québec et celle de Richmond de l'état américain de Virginie. Sportfootmagazine.be avec Belga