Le Néerlandais, 27 ans, s'est montré le plus rapide au sprint à l'issue des 183,5 km du parcours. Il a devancé Michael Van Staeyen, 2e et son compatriote Stefan van Dijk, 3e. Sur un rythme élevé, un premier groupe a tenté de prendre les devants après 79 kilomètres de course, se composant de Jeroen Lepla, Stijn Neirynck, Baptiste Planckaert, Andy Cappelle, Thomas De Gendt, Björn Leukemans, les Néerlandais Ike Groen et Rens te Stroet ainsi que l'Italien Giorgio Brambilla. Sous l'impulsion de l'équipe Argos-Shimano notamment, l'échappée a pris fin laissant place, à 4 tours de la fin, à 8 autres coureurs (Baptiste Planckaert, Thomas Sprengers, Bert Vanlerberghe, Tom Goovaerts, Loic Pestiaux, le Néerlandais Jeroen Boelen, le Français Clément Lhotellerie et le Danois Martin Mortensen). Mais là encore le peloton les a tenu en ligne de mire ne leur octroyant que 2 minutes maximum. L'issue d'un sprint massif était devenue inévitable, au profit de Stroetinga. (ROBIN VAN LONKHUIJSEN)

Le Néerlandais, 27 ans, s'est montré le plus rapide au sprint à l'issue des 183,5 km du parcours. Il a devancé Michael Van Staeyen, 2e et son compatriote Stefan van Dijk, 3e. Sur un rythme élevé, un premier groupe a tenté de prendre les devants après 79 kilomètres de course, se composant de Jeroen Lepla, Stijn Neirynck, Baptiste Planckaert, Andy Cappelle, Thomas De Gendt, Björn Leukemans, les Néerlandais Ike Groen et Rens te Stroet ainsi que l'Italien Giorgio Brambilla. Sous l'impulsion de l'équipe Argos-Shimano notamment, l'échappée a pris fin laissant place, à 4 tours de la fin, à 8 autres coureurs (Baptiste Planckaert, Thomas Sprengers, Bert Vanlerberghe, Tom Goovaerts, Loic Pestiaux, le Néerlandais Jeroen Boelen, le Français Clément Lhotellerie et le Danois Martin Mortensen). Mais là encore le peloton les a tenu en ligne de mire ne leur octroyant que 2 minutes maximum. L'issue d'un sprint massif était devenue inévitable, au profit de Stroetinga. (ROBIN VAN LONKHUIJSEN)