Johan Bruyneel assure sur son site internet que c'est lui qui s'est retiré de ses activités officielles avec l'équipe Radioshack Nissan Trek. "Pour me concentrer sur ma défense et éviter des distractions inutiles à l'équipe", écrit le Flandrien. "Je suis surpris et extrêmement déçu que l'USADA ait rendues publiques des informations me concernant avant même de m'avoir permis d'examiner les éléments de preuve et de me défendre", explique Johan Bruyneel, qui a aidé Lance Armstrong à remporter le Tour de France à sept reprises. "J'espère toujours pouvoir me défendre devant une assemblée libre de tout préjugé, mais je crains que la manoeuvre bien orchestrée de l'USADA m'ait porté préjudice." "L'approche de l'USADA dans ce dossier est troublante; elle ne respecte pas des principes de base comme le droit d'être entendu et la présomption d'innocence", a poursuivi Bruyneel, qui n'est donc plus le manager général de l'équipe Radioschack Nissan Trek depuis ce vendredi. A l'inverse de Lance Armstrong, Bruyneel a décidé de se défendre face à l'agence antidopage américaine. "Je ne peux malheureusement donner plus de commentaires actuellement pour préserver l'intégrité des procédures en cours. J'espère que tout le monde le comprendra", a conclu Bruyneel avant de remercier ceux qui le soutiennent dans cette affaire. . (LEON NEAL)

Johan Bruyneel assure sur son site internet que c'est lui qui s'est retiré de ses activités officielles avec l'équipe Radioshack Nissan Trek. "Pour me concentrer sur ma défense et éviter des distractions inutiles à l'équipe", écrit le Flandrien. "Je suis surpris et extrêmement déçu que l'USADA ait rendues publiques des informations me concernant avant même de m'avoir permis d'examiner les éléments de preuve et de me défendre", explique Johan Bruyneel, qui a aidé Lance Armstrong à remporter le Tour de France à sept reprises. "J'espère toujours pouvoir me défendre devant une assemblée libre de tout préjugé, mais je crains que la manoeuvre bien orchestrée de l'USADA m'ait porté préjudice." "L'approche de l'USADA dans ce dossier est troublante; elle ne respecte pas des principes de base comme le droit d'être entendu et la présomption d'innocence", a poursuivi Bruyneel, qui n'est donc plus le manager général de l'équipe Radioschack Nissan Trek depuis ce vendredi. A l'inverse de Lance Armstrong, Bruyneel a décidé de se défendre face à l'agence antidopage américaine. "Je ne peux malheureusement donner plus de commentaires actuellement pour préserver l'intégrité des procédures en cours. J'espère que tout le monde le comprendra", a conclu Bruyneel avant de remercier ceux qui le soutiennent dans cette affaire. . (LEON NEAL)