"Je n'avais rien d'autre à faire que d'y aller à fond et pour le reste finir premier", a expliqué Marcel Kittel. "Mais ce ne fut vraiment pas facile. J'ai eu beaucoup de chance de voir Tom Veelers me placer idéalement. Je ne devais pas arriver trop tôt devant à cause du vent. J'aurais perdu trop de vitesse. Ce ne fut pas le cas et c'est comme ça que j'ai pu gagner, comme l'an dernier. J'ai été un peu grippé après Paris-Nice. Mais je voulais vraiment tout faire pour être ici au top et c'est pourquoi je me suis vraiment concentré sur cette course. Je suis très heureux d'avoir pu laisser tout le monde derrière moi à Schoten. Encore une belle victoire." (DTC)

"Je n'avais rien d'autre à faire que d'y aller à fond et pour le reste finir premier", a expliqué Marcel Kittel. "Mais ce ne fut vraiment pas facile. J'ai eu beaucoup de chance de voir Tom Veelers me placer idéalement. Je ne devais pas arriver trop tôt devant à cause du vent. J'aurais perdu trop de vitesse. Ce ne fut pas le cas et c'est comme ça que j'ai pu gagner, comme l'an dernier. J'ai été un peu grippé après Paris-Nice. Mais je voulais vraiment tout faire pour être ici au top et c'est pourquoi je me suis vraiment concentré sur cette course. Je suis très heureux d'avoir pu laisser tout le monde derrière moi à Schoten. Encore une belle victoire." (DTC)