Dans une interview à The Advertiser, Stuart O'Grady, 39 ans, explique qu'il a pris la décision de partir à la retraite dès la fin de cette 100e édition du Tour de France, son 17e, un record, lundi parce qu'il sentait bien que son nom allait surgir du rapport de la Commission du Sénat français rendu public mercredi. Stuart O'Grady a avoué avoir eu recours à l'EPO durant deux semaines, avant le Tour de France 1998. Lorsque l'affaire Festina a éclaté durant ce Tour 98, l'Australien s'est juré de ne plus avoir recours à des produits dopants. "Je l'ai fait pour rester compétitif dans le cyclisme lors de sa période la plus sombre. De ma propre initiative, sans que personne ne le sache. Le plus dur aura été d'avouer à mes parents, lundi à Paris." Stuart O'Grady a remporté Paris-Roubaix (2007) et était devenu champion olympique en 2004. Il a participé à six JO entre 1992 et 2012. "Je veux clore ce chapitre et prendre un nouveau départ. Il n'y a pas eu d'échantillon B, j'aurais pu nier et mentir sur ce contrôle douteux. J'aurais pu mentir et dire qu'il n'y avais rien, mais j'avoue maintenant. C'est une énorme erreur qui a entaché toute ma carrière." (Belga)

Dans une interview à The Advertiser, Stuart O'Grady, 39 ans, explique qu'il a pris la décision de partir à la retraite dès la fin de cette 100e édition du Tour de France, son 17e, un record, lundi parce qu'il sentait bien que son nom allait surgir du rapport de la Commission du Sénat français rendu public mercredi. Stuart O'Grady a avoué avoir eu recours à l'EPO durant deux semaines, avant le Tour de France 1998. Lorsque l'affaire Festina a éclaté durant ce Tour 98, l'Australien s'est juré de ne plus avoir recours à des produits dopants. "Je l'ai fait pour rester compétitif dans le cyclisme lors de sa période la plus sombre. De ma propre initiative, sans que personne ne le sache. Le plus dur aura été d'avouer à mes parents, lundi à Paris." Stuart O'Grady a remporté Paris-Roubaix (2007) et était devenu champion olympique en 2004. Il a participé à six JO entre 1992 et 2012. "Je veux clore ce chapitre et prendre un nouveau départ. Il n'y a pas eu d'échantillon B, j'aurais pu nier et mentir sur ce contrôle douteux. J'aurais pu mentir et dire qu'il n'y avais rien, mais j'avoue maintenant. C'est une énorme erreur qui a entaché toute ma carrière." (Belga)