"Cette décision a été prise suite à la confirmation reçue le 1er août 2014 que Roman Kreuziger avait l'intention de participer au prochain Tour de Pologne et à la Vuelta a España. A ce stade de la procédure, l'UCI ne fera pas d'autres commentaires", rajoute le communiqué. Roman Kreuziger, dont le passeport biologique n'était pas conforme, n'a pas pu participer au Tour de France avec l'équipe Tinkoff dont le leader, Alberto Contador, a rapidement été éliminé sur chute. Kreuziger voulait prendre le départ du Tour de Pologne qui débute dimanche. Le coureur tchèque fait l'objet d'une procédure disciplinaire pour des anomalies remontant à deux périodes, de mars à août 2011 et d'avril 2012 à la fin du Giro 2012. Invité en juin 2013 à s'expliquer sur ces irrégularités présumées, Kreuziger a présenté sa défense en octobre dernier en se basant sur l'avis de deux spécialistes. Il a été informé fin mai que l'UCI n'avait pas accepté ses explications. Oleg Tinkov, le milliardaire russe propriétaire de la formation Tinkoff-Saxo, avait annoncé vendredi vouloir poursuivre l'UCI en justice. "Nous allons poursuivre l'UCI qui n'a pas révélé les anomalies du passeport biologique de Roman Kreuziger en septembre 2010, alors que nous l'avons embrigadé en 2012. Elle le savait et l'a caché. Ce qui m'a fait perdre des millions d'euros une fois que le contrat a été validé par l'UCI. Celle-ci va maintenant devoir payer beaucoup d'argent pour cela", avait-t-il expliqué sur son compte Twitter. (Belga)

"Cette décision a été prise suite à la confirmation reçue le 1er août 2014 que Roman Kreuziger avait l'intention de participer au prochain Tour de Pologne et à la Vuelta a España. A ce stade de la procédure, l'UCI ne fera pas d'autres commentaires", rajoute le communiqué. Roman Kreuziger, dont le passeport biologique n'était pas conforme, n'a pas pu participer au Tour de France avec l'équipe Tinkoff dont le leader, Alberto Contador, a rapidement été éliminé sur chute. Kreuziger voulait prendre le départ du Tour de Pologne qui débute dimanche. Le coureur tchèque fait l'objet d'une procédure disciplinaire pour des anomalies remontant à deux périodes, de mars à août 2011 et d'avril 2012 à la fin du Giro 2012. Invité en juin 2013 à s'expliquer sur ces irrégularités présumées, Kreuziger a présenté sa défense en octobre dernier en se basant sur l'avis de deux spécialistes. Il a été informé fin mai que l'UCI n'avait pas accepté ses explications. Oleg Tinkov, le milliardaire russe propriétaire de la formation Tinkoff-Saxo, avait annoncé vendredi vouloir poursuivre l'UCI en justice. "Nous allons poursuivre l'UCI qui n'a pas révélé les anomalies du passeport biologique de Roman Kreuziger en septembre 2010, alors que nous l'avons embrigadé en 2012. Elle le savait et l'a caché. Ce qui m'a fait perdre des millions d'euros une fois que le contrat a été validé par l'UCI. Celle-ci va maintenant devoir payer beaucoup d'argent pour cela", avait-t-il expliqué sur son compte Twitter. (Belga)