"Ca a été mieux, mais ça a été aussi pire", a déclaré Armstrong devant 4.300 cyclistes amateurs réunis par la fondation de lutte contre le cancer Livestrong pour ce qui pourrait être sa dernière apparition publique en tant que septuple vainqueur du Tour de France. Lundi en Suisse, la Fédération internationale de cyclisme statuera sur les sanctions de l'USADA qui réclame la suspension à vie d'Armstrong et demande que son palmarès depuis août 1998 soit intégralement effacé. "Manifestement, cela a été deux semaines plutôt intéressantes", a-t-il ironisé, en reprenant mots pour mots les termes qu'il avait prononcés vendredi soir à l'occasion du gala pour le 15e anniversaire de Livestrong, déjà à Austin. (FREDERIC J. BROWN)

"Ca a été mieux, mais ça a été aussi pire", a déclaré Armstrong devant 4.300 cyclistes amateurs réunis par la fondation de lutte contre le cancer Livestrong pour ce qui pourrait être sa dernière apparition publique en tant que septuple vainqueur du Tour de France. Lundi en Suisse, la Fédération internationale de cyclisme statuera sur les sanctions de l'USADA qui réclame la suspension à vie d'Armstrong et demande que son palmarès depuis août 1998 soit intégralement effacé. "Manifestement, cela a été deux semaines plutôt intéressantes", a-t-il ironisé, en reprenant mots pour mots les termes qu'il avait prononcés vendredi soir à l'occasion du gala pour le 15e anniversaire de Livestrong, déjà à Austin. (FREDERIC J. BROWN)