Le coureur de l'équipe Euskaltel-Euskadi a en effet été renversé par une voiture à l'entraînement. Il n'a pas survécu à ses blessures. Cabedo avait partcipé à son premier grand Tour au Giro, où il s'était classé 129-ème. Il venait tout juste de disputer le Tour de Grande-Bretagne où il avait abandonné, malade. Victor Cabedo était promis à un bel avenir. Il avait d'ailleurs remporté la 4-ème étape du Tour des Asturies-2011 (cat 2.1) à Oviedo pour le compte de l'équipe Continentale Orbea, l'antichambre d'Euskaltel-Euskadi. Il avait également enlevé le Memorial Valenciaga en 2010. Chez les jeunes, Victor Cabedo était l'un des cadres de l'équipe d'Espagne, avec laquelle il a disputé le Tour de l'Avenir. Son décès à causé un vif émoi auprès de ses collègues. "Quand on part à l'entraînement, on ne sait jamais si on reviendra", enrage ainsi l'Espagnol Oscar Pereiro, vainqueur du Tour-2006. "On devrait être davantage protégé et respecté..." (MUA)

Le coureur de l'équipe Euskaltel-Euskadi a en effet été renversé par une voiture à l'entraînement. Il n'a pas survécu à ses blessures. Cabedo avait partcipé à son premier grand Tour au Giro, où il s'était classé 129-ème. Il venait tout juste de disputer le Tour de Grande-Bretagne où il avait abandonné, malade. Victor Cabedo était promis à un bel avenir. Il avait d'ailleurs remporté la 4-ème étape du Tour des Asturies-2011 (cat 2.1) à Oviedo pour le compte de l'équipe Continentale Orbea, l'antichambre d'Euskaltel-Euskadi. Il avait également enlevé le Memorial Valenciaga en 2010. Chez les jeunes, Victor Cabedo était l'un des cadres de l'équipe d'Espagne, avec laquelle il a disputé le Tour de l'Avenir. Son décès à causé un vif émoi auprès de ses collègues. "Quand on part à l'entraînement, on ne sait jamais si on reviendra", enrage ainsi l'Espagnol Oscar Pereiro, vainqueur du Tour-2006. "On devrait être davantage protégé et respecté..." (MUA)