"J'ai bien essayé, mais je ne pouvais plus revenir sur Kreuziger et je n'ai pas pu rester devant les autres. Je n'étais donc pas le meilleur aujourd'hui. Je n'avais pas de super jambes. Je n'ai évidemment pas eu de chance avec cette chute, où j'ai laissé des forces pour rentrer dans le groupe. Après nous avons longtemps eu le vent contraire dans la finale. Raison pour laquelle personne n'a vraiment roulé derrière les leaders. Je ne suis pas surpris que nous ne soyons pas parvenus à reprendre Kreuziger. N'oubliez pas qu'il y a quelques années, il était dans les cinq premiers de Liège-Bastogne-Liège. Il a mérité la victoire, point à la ligne." Quant à la performance de Peter Sagan, le favori qui a finalement terminé à la 36-ème place, Gilbert a expliqué: "il était le favori, il n'a pas eu de cadeaux de la part des autres équipes, il s'est retrouvé un peu esseulé. J'avais vu à une cinquantaine de kilomètres (de l'arrivée) des traces de sel sur son maillot, ça veut dire qu'il avait déjà puisé dans ses réserves. Je savais donc qu'il était un peu 'entamé'." (Belga)

"J'ai bien essayé, mais je ne pouvais plus revenir sur Kreuziger et je n'ai pas pu rester devant les autres. Je n'étais donc pas le meilleur aujourd'hui. Je n'avais pas de super jambes. Je n'ai évidemment pas eu de chance avec cette chute, où j'ai laissé des forces pour rentrer dans le groupe. Après nous avons longtemps eu le vent contraire dans la finale. Raison pour laquelle personne n'a vraiment roulé derrière les leaders. Je ne suis pas surpris que nous ne soyons pas parvenus à reprendre Kreuziger. N'oubliez pas qu'il y a quelques années, il était dans les cinq premiers de Liège-Bastogne-Liège. Il a mérité la victoire, point à la ligne." Quant à la performance de Peter Sagan, le favori qui a finalement terminé à la 36-ème place, Gilbert a expliqué: "il était le favori, il n'a pas eu de cadeaux de la part des autres équipes, il s'est retrouvé un peu esseulé. J'avais vu à une cinquantaine de kilomètres (de l'arrivée) des traces de sel sur son maillot, ça veut dire qu'il avait déjà puisé dans ses réserves. Je savais donc qu'il était un peu 'entamé'." (Belga)