Steven Caethoven avait signé la première des quatre victoires de la précédente campagne dans la kermesse de Ruddervoorde le 19 juin. Il en récolta encore deux autres plus tard à Autour de Louvain (Rondom Leuven) et Viane. Stefan van Dijk, 6-ème du Memorial Rik Van Steenbergen, et 8-ème de Kuurne-Bruxelles-Kuurne, s'était lui imposé à Erpe-Mere, tandis que Staf Scheirlinckx avait fini 10-ème du Circuit Het Nieuwsblad. Un peu maigre, comme tableau de chasse. "D'où l'engagement du rapide Napolitano (triple vainqueur d'étapes pour le compte de l'équipe Acqua&Sapone au dernier Tour de la Région Wallonne, ndlr)", explique le manager Thierry Eeckman. "Sans parler des autres nouveaux, qui doivent également nous valoir de belle satisfactions. En plus de celà on n'aura quand même pas chaque année la même poisse que celle qui a tour à tour accablé Leif Hoste, Staf Scheirlinckx et Thomas Degand la saison passée. Même si Kevin Van Melsen a déjà dû s'allonger sur le billard pour subir une opération au genou"...", conclut Thierry Eeckman. (JASPER JACOBS)

Steven Caethoven avait signé la première des quatre victoires de la précédente campagne dans la kermesse de Ruddervoorde le 19 juin. Il en récolta encore deux autres plus tard à Autour de Louvain (Rondom Leuven) et Viane. Stefan van Dijk, 6-ème du Memorial Rik Van Steenbergen, et 8-ème de Kuurne-Bruxelles-Kuurne, s'était lui imposé à Erpe-Mere, tandis que Staf Scheirlinckx avait fini 10-ème du Circuit Het Nieuwsblad. Un peu maigre, comme tableau de chasse. "D'où l'engagement du rapide Napolitano (triple vainqueur d'étapes pour le compte de l'équipe Acqua&Sapone au dernier Tour de la Région Wallonne, ndlr)", explique le manager Thierry Eeckman. "Sans parler des autres nouveaux, qui doivent également nous valoir de belle satisfactions. En plus de celà on n'aura quand même pas chaque année la même poisse que celle qui a tour à tour accablé Leif Hoste, Staf Scheirlinckx et Thomas Degand la saison passée. Même si Kevin Van Melsen a déjà dû s'allonger sur le billard pour subir une opération au genou"...", conclut Thierry Eeckman. (JASPER JACOBS)