Le Mambourg est plus que jamais un volcan. Les Zèbres restent derniers du classement après leur défaite à domicile contre Genk, et ils voient Eupen et Saint-Trond prendre leurs distances au classement. Le plus frappant est sans doute l'apathie du public : il n'y a pour ainsi dire plus de contestation (à part les traditionnels mais de plus en plus timides "Abbas Bayat casse-toi"), mais plutôt de la résignation.

A défaut de prendre des points, le club fait parler de lui en dehors du terrain : il y a eu le stage surprise en Espagne la semaine dernière, et ce week-end, l'annonce par Abbas Bayat qu'il était disposé à remettre son club pour 20 millions d'euros. Un montant que personne ne devrait lui donner, surtout quand on sait qu'il y a aussi une dette d'environ 8 millions (deux fois plus que le trou au moment de la reprise par Bayat il y a 10 ans) à rembourser à la banque et à la Ville.

La Nouvelle Gazette compare ce lundi le bilan chiffré du nouvel entraîneur hongrois, Csaba Laszlo, avec celui des autres coaches qui se sont écrasés au Sporting. Il en ressort qu'avec 2 points sur 24, Laszlo est le pire T1 de l'histoire du club. Il fait même beaucoup moins bien que Jacky Mathijssen au début de cette saison, alors qu'il dispose du même noyau. Bayat, lui, continue à attribuer tous les péchés à Mathijssen, qu'il juge responsable de la situation actuelle.

Pierre Danvoye

Le Mambourg est plus que jamais un volcan. Les Zèbres restent derniers du classement après leur défaite à domicile contre Genk, et ils voient Eupen et Saint-Trond prendre leurs distances au classement. Le plus frappant est sans doute l'apathie du public : il n'y a pour ainsi dire plus de contestation (à part les traditionnels mais de plus en plus timides "Abbas Bayat casse-toi"), mais plutôt de la résignation. A défaut de prendre des points, le club fait parler de lui en dehors du terrain : il y a eu le stage surprise en Espagne la semaine dernière, et ce week-end, l'annonce par Abbas Bayat qu'il était disposé à remettre son club pour 20 millions d'euros. Un montant que personne ne devrait lui donner, surtout quand on sait qu'il y a aussi une dette d'environ 8 millions (deux fois plus que le trou au moment de la reprise par Bayat il y a 10 ans) à rembourser à la banque et à la Ville. La Nouvelle Gazette compare ce lundi le bilan chiffré du nouvel entraîneur hongrois, Csaba Laszlo, avec celui des autres coaches qui se sont écrasés au Sporting. Il en ressort qu'avec 2 points sur 24, Laszlo est le pire T1 de l'histoire du club. Il fait même beaucoup moins bien que Jacky Mathijssen au début de cette saison, alors qu'il dispose du même noyau. Bayat, lui, continue à attribuer tous les péchés à Mathijssen, qu'il juge responsable de la situation actuelle. Pierre Danvoye