Rappelez-vous, lors du match entre le Germinal Beerschot et la Gantoise du mercredi 16 février, les supporters anversois avaient scandé "Kosovo, Kovoso" à l'encontre du gardien serbe de la Gantoise : Bojan Jorgacevic. Cet événement avait obligé l'arbitre à arrêter le match pendant une dizaine de minutes.

Suite à cet incident, le parquet de l'Union belge avait convoqué le Germinal Beerschot pour qu'il s'explique sur les faits.

Ce mardi soir, le procureur de l'Union belge de football a requis une amende de 22.000 euros et un match à huis clos - avec sursis - pour le Germinal Beerschot.

Le Germinal Beerschot a expliqué pour sa défense qu'on ne pouvait pas considérer cela comme du racisme parce qu'il n'y a pas eu discrimination et que chacun a droit à la liberté d'expression. "Qu'est-ce qui est permis ? Qu'est-ce qui est interdit ? Qui en décide" ?, s'est interrogé Bob Van Jole du Germinal Beerschot. Celui-ci a demandé au Comité exécutif de ne rien retenir contre le club anversois et de bien motiver sa décision.

Le prononcé est prévu dans trois semaines.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Rappelez-vous, lors du match entre le Germinal Beerschot et la Gantoise du mercredi 16 février, les supporters anversois avaient scandé "Kosovo, Kovoso" à l'encontre du gardien serbe de la Gantoise : Bojan Jorgacevic. Cet événement avait obligé l'arbitre à arrêter le match pendant une dizaine de minutes. Suite à cet incident, le parquet de l'Union belge avait convoqué le Germinal Beerschot pour qu'il s'explique sur les faits. Ce mardi soir, le procureur de l'Union belge de football a requis une amende de 22.000 euros et un match à huis clos - avec sursis - pour le Germinal Beerschot. Le Germinal Beerschot a expliqué pour sa défense qu'on ne pouvait pas considérer cela comme du racisme parce qu'il n'y a pas eu discrimination et que chacun a droit à la liberté d'expression. "Qu'est-ce qui est permis ? Qu'est-ce qui est interdit ? Qui en décide" ?, s'est interrogé Bob Van Jole du Germinal Beerschot. Celui-ci a demandé au Comité exécutif de ne rien retenir contre le club anversois et de bien motiver sa décision. Le prononcé est prévu dans trois semaines. Sportfootmagazine.be, avec Belga