C'était étonnant de retrouver le Portugal en barrages pour l'EURO 2012. Mais, lors de l'interview qu'il avait accordée aux représentants d'ESM (European Sports Media) dont fait partie Sport/Foot Magazine, Cristiano Ronaldo avait prévu le scénario : "C'est un match difficile qui nous attend en Bonsie-Herzégovine, sur une pelouse en mauvais état et dans une ambiance très chaude. Mais je suis confiant quant à nos chances de qualification".

C'est exactement ce qu'il s'est passé : le Portugal a été bousculé dans les Balkans et s'en est sorti avec un 0-0. Au retour, il n'a toutefois pas fait dans le détail : 6-2, avec CR7 se chargeant lui-même de la réalisation de deux buts.

"Je rêve de remporter un trophée avec mon pays, et pourquoi pas l'EURO 2012", avait ajouté l'attaquant du Real Madrid. Au vu de la prestation d'hier soir, cela n'a plus rien d'utopique.

Daniel Devos, Sport/Foot Magazine

C'était étonnant de retrouver le Portugal en barrages pour l'EURO 2012. Mais, lors de l'interview qu'il avait accordée aux représentants d'ESM (European Sports Media) dont fait partie Sport/Foot Magazine, Cristiano Ronaldo avait prévu le scénario : "C'est un match difficile qui nous attend en Bonsie-Herzégovine, sur une pelouse en mauvais état et dans une ambiance très chaude. Mais je suis confiant quant à nos chances de qualification". C'est exactement ce qu'il s'est passé : le Portugal a été bousculé dans les Balkans et s'en est sorti avec un 0-0. Au retour, il n'a toutefois pas fait dans le détail : 6-2, avec CR7 se chargeant lui-même de la réalisation de deux buts. "Je rêve de remporter un trophée avec mon pays, et pourquoi pas l'EURO 2012", avait ajouté l'attaquant du Real Madrid. Au vu de la prestation d'hier soir, cela n'a plus rien d'utopique. Daniel Devos, Sport/Foot Magazine