Le gardien de Chelsea Thibaut Courtois, en prêt à l'Atlético Madrid, n'est pas pressé et aimerait encore progresser avant de jouer pour les Blues : "Je pense qu'avant d'aller à Chelsea, je dois jouer un ou deux ans dans une autre équipe anglaise pour découvrir le football pratiqué là-bas", a déclaré le Diable Rouge, dans un entretien accordé à la RTBF. "Après cela, on verra si je suis prêt à évoluer à Chelsea. C'est difficile à dire maintenant. Je suis assez content de mes prestations ici à l'Atlético. Moi, j'ai mon temps et je continue à travailler."

Thibaut Courtois se sent d'ailleurs très bien à Madrid. Le club correspond parfaitement à ses attentes du moment. Il a même réussi à faire oublier David De Gea, parti à Manchester United l'été dernier : "Je m'amuse bien ici. C'est un bon club et les infrastructures sont excellentes. Les gens sont sympathiques et la ville est belle. Je ne me pose pas trop de questions sur mon futur. Si Madrid veut que je reste encore une saison et que Chelsea accepte, on verra. Pour le moment, je me concentre sur l'Atlético et dans 3 mois on verra." Et le jeune gardien de rajouter : "Au début, c'était difficile. Quand je suis arrivé, je me suis retrouvé seul à l'hôtel. J'avais presque envie de pleurer. Mes équipiers m'ont aidé. J'ai appris la langue espagnole et tout se passe bien maintenant."

Une fois la période d'adaptation passée, le jeune international belge a enchaîné les bonnes prestations, au point de se faire un petit nom en Espagne. Il est maintenant considéré comme l'un des meilleurs gardiens du championnat espagnol. Il reste d'ailleurs sur une série de six matches consécutifs sans encaisser le moindre but et il participe pleinement à la marche en avant de son équipe. A mi-saison, Thibaut Courtois est donc satisfait : "Le bilan est positif car j'ai presque tout joué depuis le début de la saison. Je joue de bons matches et je reçois de bonnes critiques. Cela n'a pas été facile de quitter Genk car j'ai beaucoup d'amis là-bas et j'avais mes parents. Mais ici, à Madrid, c'est un grand club qui joue dans une très bonne compétition. Tu joues contre des grandes stars comme Ronaldo ou Messi. Tu évolues contre le Barça, le Real Madrid, Valence, c'est-à-dire contre des équipes qui disputent la Ligue des Champions. Tu n'as pas l'occasion d'acquérir une telle expérience en Belgique."

Une expérience dont il n'aurait pas pu profiter s'il était resté à Chelsea où le jeune gardien était barré par Petr Cech, le gardien numéro un des Blues. Thibaut Courtois n'a que 19 ans et le plus important pour lui est de pouvoir jouer : "A mon âge, c'est logique que je veuille jouer et c'est important car c'est en jouant que tu progresses le plus. Si je pars d'ici, ce n'est pas pour aller sur le banc. Je peux accepter la concurrence et je suis prêt à prester." A Madrid, le deuxième gardien des Diables sent qu'il s'améliore : "J'ai progressé aussi car je m'entraîne avec de très bons joueurs comme Falcao ou Diego. J'ai gagné en maturité et j'ai aussi amélioré mon jeu balle aux pieds".

Cette progression se ressent dans son jeu. Il est devenu, selon le quotidien espagnol Marca, "la pièce maîtresse de l'Atlético. Thibaut Courtois a le niveau juste en dessous des gardiens de but du Real Madrid, Iker Casillas, et de Barcelone, Victor Valdes. Il est certainement l'un des meilleurs jeunes gardiens de but en Europe."

Un compliment que Thibaut Courtois ne refuse évidemment pas mais le portier belge tempère ces propos : "C'est un peu fou car Casillas et Valdez sont des gardiens de dimension mondiale. Je n'ai pas encore atteint leur niveau. Je trouve que je suis un bon gardien en Liga mais je ne peux pas être comparé aux deux gardiens cités."

Le jeune gardien garde donc la tête froide. Pourtant, en un peu moins de deux ans, Thibaut Courtois a connu une ascension fulgurante : un titre de champion avec Genk, un transfert à Chelsea, suivi d'un prêt à l'Atlético Madrid et enfin une première titularisation chez les Diables Rouges contre la France (0-0).

Reste maintenant à savoir ce que Chelsea décidera pour son avenir. Réponse cet été...

Sportfootmagazine.be

Le gardien de Chelsea Thibaut Courtois, en prêt à l'Atlético Madrid, n'est pas pressé et aimerait encore progresser avant de jouer pour les Blues : "Je pense qu'avant d'aller à Chelsea, je dois jouer un ou deux ans dans une autre équipe anglaise pour découvrir le football pratiqué là-bas", a déclaré le Diable Rouge, dans un entretien accordé à la RTBF. "Après cela, on verra si je suis prêt à évoluer à Chelsea. C'est difficile à dire maintenant. Je suis assez content de mes prestations ici à l'Atlético. Moi, j'ai mon temps et je continue à travailler." Thibaut Courtois se sent d'ailleurs très bien à Madrid. Le club correspond parfaitement à ses attentes du moment. Il a même réussi à faire oublier David De Gea, parti à Manchester United l'été dernier : "Je m'amuse bien ici. C'est un bon club et les infrastructures sont excellentes. Les gens sont sympathiques et la ville est belle. Je ne me pose pas trop de questions sur mon futur. Si Madrid veut que je reste encore une saison et que Chelsea accepte, on verra. Pour le moment, je me concentre sur l'Atlético et dans 3 mois on verra." Et le jeune gardien de rajouter : "Au début, c'était difficile. Quand je suis arrivé, je me suis retrouvé seul à l'hôtel. J'avais presque envie de pleurer. Mes équipiers m'ont aidé. J'ai appris la langue espagnole et tout se passe bien maintenant." Une fois la période d'adaptation passée, le jeune international belge a enchaîné les bonnes prestations, au point de se faire un petit nom en Espagne. Il est maintenant considéré comme l'un des meilleurs gardiens du championnat espagnol. Il reste d'ailleurs sur une série de six matches consécutifs sans encaisser le moindre but et il participe pleinement à la marche en avant de son équipe. A mi-saison, Thibaut Courtois est donc satisfait : "Le bilan est positif car j'ai presque tout joué depuis le début de la saison. Je joue de bons matches et je reçois de bonnes critiques. Cela n'a pas été facile de quitter Genk car j'ai beaucoup d'amis là-bas et j'avais mes parents. Mais ici, à Madrid, c'est un grand club qui joue dans une très bonne compétition. Tu joues contre des grandes stars comme Ronaldo ou Messi. Tu évolues contre le Barça, le Real Madrid, Valence, c'est-à-dire contre des équipes qui disputent la Ligue des Champions. Tu n'as pas l'occasion d'acquérir une telle expérience en Belgique." Une expérience dont il n'aurait pas pu profiter s'il était resté à Chelsea où le jeune gardien était barré par Petr Cech, le gardien numéro un des Blues. Thibaut Courtois n'a que 19 ans et le plus important pour lui est de pouvoir jouer : "A mon âge, c'est logique que je veuille jouer et c'est important car c'est en jouant que tu progresses le plus. Si je pars d'ici, ce n'est pas pour aller sur le banc. Je peux accepter la concurrence et je suis prêt à prester." A Madrid, le deuxième gardien des Diables sent qu'il s'améliore : "J'ai progressé aussi car je m'entraîne avec de très bons joueurs comme Falcao ou Diego. J'ai gagné en maturité et j'ai aussi amélioré mon jeu balle aux pieds". Cette progression se ressent dans son jeu. Il est devenu, selon le quotidien espagnol Marca, "la pièce maîtresse de l'Atlético. Thibaut Courtois a le niveau juste en dessous des gardiens de but du Real Madrid, Iker Casillas, et de Barcelone, Victor Valdes. Il est certainement l'un des meilleurs jeunes gardiens de but en Europe." Un compliment que Thibaut Courtois ne refuse évidemment pas mais le portier belge tempère ces propos : "C'est un peu fou car Casillas et Valdez sont des gardiens de dimension mondiale. Je n'ai pas encore atteint leur niveau. Je trouve que je suis un bon gardien en Liga mais je ne peux pas être comparé aux deux gardiens cités." Le jeune gardien garde donc la tête froide. Pourtant, en un peu moins de deux ans, Thibaut Courtois a connu une ascension fulgurante : un titre de champion avec Genk, un transfert à Chelsea, suivi d'un prêt à l'Atlético Madrid et enfin une première titularisation chez les Diables Rouges contre la France (0-0). Reste maintenant à savoir ce que Chelsea décidera pour son avenir. Réponse cet été... Sportfootmagazine.be