On s'attendait à ce que les premières listes de 30 (ou des 23 définitifs comme au Brésil) fassent son lot de déçus. Et de fait, les divers sélectionneurs présents à la Coupe du Monde en Afrique du Sud n'ont pas laissé de place aux sentiments.

Plusieurs icônes du foot mondial, certes sur le retour, seront absents en Afrique du Sud. Côté français, l'ex-capitaine emblématique des Bleus, Patrick Vieira a été oublié par Domenech. Aux Brésil, Adriano, abattu dit-on par sa non-sélection, ne sera pas du voyage en juin prochain. Quant à Ronaldinho, il fait partie des réservistes, et doit donc espérer une défection pour gagner son billet.

En Argentine, Javier Zanetti, capitaine emblématique de l'Inter, n'y sera pas non plus. Quant à Marcelo Lippi, il a continué à ignorer Francesco Totti, pourtant très bon avec l'AS Roma ces dernières semaines. Chez nos voisins néerlandais, Ruud Van Nistelrooy restera sur le tarmac. Et en Angleterre, c'est Paul Scholes, lui-même, qui a décliné l'invitation.

Quant aux surprises de taille, citons entre autres la non-sélection d'Esteban Cambiasso, un des meilleurs joueurs de la Ligue des Champions 2009-2010, Karim Benzema, golden boy du foot français il y a seulement un an, et dans une moindre mesure, Antonio Cassano, côté italiens.

Thomas Bricmont

On s'attendait à ce que les premières listes de 30 (ou des 23 définitifs comme au Brésil) fassent son lot de déçus. Et de fait, les divers sélectionneurs présents à la Coupe du Monde en Afrique du Sud n'ont pas laissé de place aux sentiments. Plusieurs icônes du foot mondial, certes sur le retour, seront absents en Afrique du Sud. Côté français, l'ex-capitaine emblématique des Bleus, Patrick Vieira a été oublié par Domenech. Aux Brésil, Adriano, abattu dit-on par sa non-sélection, ne sera pas du voyage en juin prochain. Quant à Ronaldinho, il fait partie des réservistes, et doit donc espérer une défection pour gagner son billet. En Argentine, Javier Zanetti, capitaine emblématique de l'Inter, n'y sera pas non plus. Quant à Marcelo Lippi, il a continué à ignorer Francesco Totti, pourtant très bon avec l'AS Roma ces dernières semaines. Chez nos voisins néerlandais, Ruud Van Nistelrooy restera sur le tarmac. Et en Angleterre, c'est Paul Scholes, lui-même, qui a décliné l'invitation. Quant aux surprises de taille, citons entre autres la non-sélection d'Esteban Cambiasso, un des meilleurs joueurs de la Ligue des Champions 2009-2010, Karim Benzema, golden boy du foot français il y a seulement un an, et dans une moindre mesure, Antonio Cassano, côté italiens. Thomas Bricmont