Des supporters écossais ont demandé la levée de l'interdiction pesant sur l'introduction des cornemuses dans les stades de la Coupe du monde, accusant les organisateurs de porter atteinte à l'ambiance.

"J'ai joué de la cornemuse dans la plupart des stades au Royaume Uni, et aussi en France lors de la dernière Coupe du monde et j'ai toujours été bien accueilli. Pourquoi les organisateurs néo-zélandais, ont-ils décidé de les interdire dans les stades", a déclaré Matt Strachan, un supporter écossais qui a lancé une page sur Facebook après avoir appris qu'il serait exclu des stades s'il tentait d'y introduire les cornemuses qu'il a apportées.

"Après avoir dépensé autant d'argent pour venir en Nouvelle-Zélande supporter mon équipe, j'ai été choqué d'apprendre que les cornemuses n'étaient pas autorisées dans les stades", a-t-il dit au journal The Scotsman.

L'équipe d'Ecosse ne semble cependant pas trop perturbée par cette absence de soutien sonore puisqu'elle a remporté ses deux premiers matches face à la Roumanie (34-24) et la Géorgie (15-6).

Les organisateurs de la Coupe du monde ont dressé une longue liste d'objets interdits dans les stades, où figurent notamment les parapluies, les vuvuzelas, les signes d'appartenance à un gang, les manches de drapeau dépassant 80 cm de long et les... pièces détachées de voitures.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Des supporters écossais ont demandé la levée de l'interdiction pesant sur l'introduction des cornemuses dans les stades de la Coupe du monde, accusant les organisateurs de porter atteinte à l'ambiance. "J'ai joué de la cornemuse dans la plupart des stades au Royaume Uni, et aussi en France lors de la dernière Coupe du monde et j'ai toujours été bien accueilli. Pourquoi les organisateurs néo-zélandais, ont-ils décidé de les interdire dans les stades", a déclaré Matt Strachan, un supporter écossais qui a lancé une page sur Facebook après avoir appris qu'il serait exclu des stades s'il tentait d'y introduire les cornemuses qu'il a apportées. "Après avoir dépensé autant d'argent pour venir en Nouvelle-Zélande supporter mon équipe, j'ai été choqué d'apprendre que les cornemuses n'étaient pas autorisées dans les stades", a-t-il dit au journal The Scotsman. L'équipe d'Ecosse ne semble cependant pas trop perturbée par cette absence de soutien sonore puisqu'elle a remporté ses deux premiers matches face à la Roumanie (34-24) et la Géorgie (15-6).Les organisateurs de la Coupe du monde ont dressé une longue liste d'objets interdits dans les stades, où figurent notamment les parapluies, les vuvuzelas, les signes d'appartenance à un gang, les manches de drapeau dépassant 80 cm de long et les... pièces détachées de voitures. Sportfootmagazine.be, avec Belga