"Voilà 8 ans que nous n'avions plus joué la Malaisie. Peut-être ne le connaissaient-ils pas." Lammers a reconnu que son attaquant n'avait pas été très actif contre l'Inde. "Il était pourtant présent. Pourquoi a-t-il été invisible, il faut le lui demander. Il était un des six attaquants." Le coach fédéral était très satisfait du jeu, en particulier en deuxième mi-temps. "Avant la pause, nous avons concédé deux pc et nous avons dû jouer un bon moment sans Alexandre de Saedeleer, sanctionné pour une faute. Mais avec un homme en moins, nous avons su marquer." Selon le capitaine Jerome Truyens, la méconnaissance de l'adversaire a gêné les Belges avant la pause. "Ce n'est qu'en 2e mi-temps que nous avons joué notre jeu." Truyens n'a pas été surpris par la performance de Boon. "Il joue à l'instinct. Ce qui signifie que parfois on ne le voit pas dans un match et qu'ensuite il côtoie les étoiles." Le défenseur blessé Loïck Luypaert ajouta. "La Malaisie attaque bien mais ils ne savent pas défendre." (Belga)

"Voilà 8 ans que nous n'avions plus joué la Malaisie. Peut-être ne le connaissaient-ils pas." Lammers a reconnu que son attaquant n'avait pas été très actif contre l'Inde. "Il était pourtant présent. Pourquoi a-t-il été invisible, il faut le lui demander. Il était un des six attaquants." Le coach fédéral était très satisfait du jeu, en particulier en deuxième mi-temps. "Avant la pause, nous avons concédé deux pc et nous avons dû jouer un bon moment sans Alexandre de Saedeleer, sanctionné pour une faute. Mais avec un homme en moins, nous avons su marquer." Selon le capitaine Jerome Truyens, la méconnaissance de l'adversaire a gêné les Belges avant la pause. "Ce n'est qu'en 2e mi-temps que nous avons joué notre jeu." Truyens n'a pas été surpris par la performance de Boon. "Il joue à l'instinct. Ce qui signifie que parfois on ne le voit pas dans un match et qu'ensuite il côtoie les étoiles." Le défenseur blessé Loïck Luypaert ajouta. "La Malaisie attaque bien mais ils ne savent pas défendre." (Belga)