Kevin Pauwels a pris assez vite la tête pour distancer ses poursuivants au premier rang desquels Sven Nys. Niels Albert complète le podium. Le Français Francis Mourey a pris la 4e place. Niels Albert(345) conserve sa place de leader en tête de la Coupe du monde devant Sven Nys (335pts). Kevin Pauwels revient à 334 points.

Après sa victoire à Tabor et au Cyclo-cross de l'Escaut à Anvers, Kevin Pauwels a pu lever les bras au ciel une troisième fois cette saison. "C'est encore une victoire inattendue", a déclaré le leader de la formation Sunweb-Revor. "Sur ce parcours difficile de la Citadelle, je ne m'y attendais pas car la boue n'est pas mon truc. Les montées pouvaient bien jouer en ma faveur, mais là tu dois beaucoup marcher. Mais dès le départ j'étais convaincu que les choses se présentaient bien. Je n'avais aucune difficulté à suivre le tempo de Françis Mourey. Après un tour, j'ai commencé à dicter le tempo moi-même. Puis le Français a été décroché et dès que mon avance a atteint la demi-minute, j'ai su que j'avais une bonne chance de rester devant jusqu'à la fin. Que la différence avec les deux autres ténors soit de presque une minute était bien une deuxième surprise", a expliqué le coureur.

"La lutte pour la victoire finale en Coupe du monde est complètement ouverte. Rome est un terrain inconnu pour tout le monde, mais ce sera comme à Zolder et Hoogerheide, cela conviendra à mes aptitudes. La victoire finale est donc possible. Le stage à Majorque et les entraînements que je me suis imposés m'ont fait du bien. C'est pourquoi je commence ces semaines cruciales avec de bonnes sensations."

Belga

Kevin Pauwels a pris assez vite la tête pour distancer ses poursuivants au premier rang desquels Sven Nys. Niels Albert complète le podium. Le Français Francis Mourey a pris la 4e place. Niels Albert(345) conserve sa place de leader en tête de la Coupe du monde devant Sven Nys (335pts). Kevin Pauwels revient à 334 points.Après sa victoire à Tabor et au Cyclo-cross de l'Escaut à Anvers, Kevin Pauwels a pu lever les bras au ciel une troisième fois cette saison. "C'est encore une victoire inattendue", a déclaré le leader de la formation Sunweb-Revor. "Sur ce parcours difficile de la Citadelle, je ne m'y attendais pas car la boue n'est pas mon truc. Les montées pouvaient bien jouer en ma faveur, mais là tu dois beaucoup marcher. Mais dès le départ j'étais convaincu que les choses se présentaient bien. Je n'avais aucune difficulté à suivre le tempo de Françis Mourey. Après un tour, j'ai commencé à dicter le tempo moi-même. Puis le Français a été décroché et dès que mon avance a atteint la demi-minute, j'ai su que j'avais une bonne chance de rester devant jusqu'à la fin. Que la différence avec les deux autres ténors soit de presque une minute était bien une deuxième surprise", a expliqué le coureur. "La lutte pour la victoire finale en Coupe du monde est complètement ouverte. Rome est un terrain inconnu pour tout le monde, mais ce sera comme à Zolder et Hoogerheide, cela conviendra à mes aptitudes. La victoire finale est donc possible. Le stage à Majorque et les entraînements que je me suis imposés m'ont fait du bien. C'est pourquoi je commence ces semaines cruciales avec de bonnes sensations." Belga