Zulte - Waregem, Ostende, Cercle de Bruges, Genk, Anderlecht, Saint-Trond, Gand, Courtrai: cherchez le club wallon ! On n'en est qu'aux quarts de finale de la Coupe de Belgique et on peut déjà parler d'une Coupe des Flandres. Ce n'est finalement qu'un prolongement de l'actualité du championnat. Au sud de la frontière linguistique, ça rame pas mal. Charleroi devra probablement se battre jusqu'au bout pour sa survie en D1. Le Standard reste en dessous des attentes, même si l'arrivée de Mircea Rednic a réveillé des espoirs de PO1. Et Mons fait un parcours "à la Mons": sans être directement menacé mais sans avoir les moyens de viser très haut. C'est le seul club wallon qui ne déçoit pas mais on ne peut pas non plus s'enflammer. Ces équipes ne peuvent même pas miser sur le mercato de janvier pour corriger le tir. Avec la formule de championnat version play-offs, on dispute 22 des 30 journées de la phase classique avant fin décembre. Après cela, il ne reste donc que 8 journées avant la répartition des baquets: PO1, 2 ou 3. Trop court pour renverser la vapeur grâce à des renforts d'hiver. Bref, on se doute déjà que la suite des événements sera longue - et sans doute douloureuse - pour nos trois porte-drapeaux. Juste un point commun entre les Zèbres et les Rouches: ce qu'ils vivent pour le moment, ils l'ont un peu / beaucoup cherché. On ne tire pas la grosse floche quand on n'investit que des bouts de ficelle.

Zulte - Waregem, Ostende, Cercle de Bruges, Genk, Anderlecht, Saint-Trond, Gand, Courtrai: cherchez le club wallon ! On n'en est qu'aux quarts de finale de la Coupe de Belgique et on peut déjà parler d'une Coupe des Flandres. Ce n'est finalement qu'un prolongement de l'actualité du championnat. Au sud de la frontière linguistique, ça rame pas mal. Charleroi devra probablement se battre jusqu'au bout pour sa survie en D1. Le Standard reste en dessous des attentes, même si l'arrivée de Mircea Rednic a réveillé des espoirs de PO1. Et Mons fait un parcours "à la Mons": sans être directement menacé mais sans avoir les moyens de viser très haut. C'est le seul club wallon qui ne déçoit pas mais on ne peut pas non plus s'enflammer. Ces équipes ne peuvent même pas miser sur le mercato de janvier pour corriger le tir. Avec la formule de championnat version play-offs, on dispute 22 des 30 journées de la phase classique avant fin décembre. Après cela, il ne reste donc que 8 journées avant la répartition des baquets: PO1, 2 ou 3. Trop court pour renverser la vapeur grâce à des renforts d'hiver. Bref, on se doute déjà que la suite des événements sera longue - et sans doute douloureuse - pour nos trois porte-drapeaux. Juste un point commun entre les Zèbres et les Rouches: ce qu'ils vivent pour le moment, ils l'ont un peu / beaucoup cherché. On ne tire pas la grosse floche quand on n'investit que des bouts de ficelle.