En coulisses, les grands clubs sont de nouveau en train de s'activer pour essayer d'inverser les terrains pour leur entrée en lice en Coupe de Belgique, le 27 octobre. Ainsi, Anderlecht a proposé à l'US Centre de venir jouer au stade Constant Vanden Stock alors que le tirage au sort avait désigné le Tivoli comme théâtre du choc. Le club hennuyer a résisté et c'est très bien ainsi.

Ces inversions de terrain nous énervent profondément car elles dénaturent le charme de la coupe, qui est précisément de voir de petits clubs créer la surprise face aux grands. Pourquoi la fédération les autorise-t-elle? Parce que c'est prévu par le règlement. On évoque des problèmes d'organisation, de sécurité. Ceux-ci n'avaient pas cours en ce qui concerne le Tivoli, qui a déjà accueilli de nombreuses rencontres de D1 à la grande époque de La Louvière.

Le RC Waregem, lui, a cédé: il ira jouer derrières les casernes, face au FC Malines, alors que le tirage au sort lui avait donné l'avantage du terrain. Le petit stade du RC Waregem n'est effectivement pas approprié pour accueillir un club de D1. Mais ne pouvait-on pas déplacer la rencontre au stade Arc-en-Ciel, l'entre de Zulte Waregem, distant de trois kilomètres?

Daniel Devos

En coulisses, les grands clubs sont de nouveau en train de s'activer pour essayer d'inverser les terrains pour leur entrée en lice en Coupe de Belgique, le 27 octobre. Ainsi, Anderlecht a proposé à l'US Centre de venir jouer au stade Constant Vanden Stock alors que le tirage au sort avait désigné le Tivoli comme théâtre du choc. Le club hennuyer a résisté et c'est très bien ainsi. Ces inversions de terrain nous énervent profondément car elles dénaturent le charme de la coupe, qui est précisément de voir de petits clubs créer la surprise face aux grands. Pourquoi la fédération les autorise-t-elle? Parce que c'est prévu par le règlement. On évoque des problèmes d'organisation, de sécurité. Ceux-ci n'avaient pas cours en ce qui concerne le Tivoli, qui a déjà accueilli de nombreuses rencontres de D1 à la grande époque de La Louvière. Le RC Waregem, lui, a cédé: il ira jouer derrières les casernes, face au FC Malines, alors que le tirage au sort lui avait donné l'avantage du terrain. Le petit stade du RC Waregem n'est effectivement pas approprié pour accueillir un club de D1. Mais ne pouvait-on pas déplacer la rencontre au stade Arc-en-Ciel, l'entre de Zulte Waregem, distant de trois kilomètres?Daniel Devos