"On a tenu si longtemps. Je suis déçu mais fier de mon équipe. Le Tour final de D1/D2 est évidemment plus important mais sur le terrain personne n'y pensait plus. L'objectif était de compliquer autant que possible la progression de Genk. On y est tellement bien parvenu qu'on a même pratiquement dominé en première mi-temps. Cette tactique était visiblement la bonne, et voilà pourquoi j'ai des regrets d'échouer si près du but. Je félicite Mario (Been), mais il reconnaîtra que son équipe a eu bien du mal à venir à bout du Cercle. On a en tout cas prouvé que notre place est en D1. Mais il faudra le confirmer sur le terrain dès dimanche contre Westerlo au tour final. Ce sera à moi de remotiver les joueurs après cette défaite, mais je crois que cela ira...", conclut Lorenzo Staelens, qui n'a fait aucune allusion à l'Europa League. Le Cercle y sera pourtant invité si Genk termine le play-off I en 1-ère ou 2-ème position... (Belga)

"On a tenu si longtemps. Je suis déçu mais fier de mon équipe. Le Tour final de D1/D2 est évidemment plus important mais sur le terrain personne n'y pensait plus. L'objectif était de compliquer autant que possible la progression de Genk. On y est tellement bien parvenu qu'on a même pratiquement dominé en première mi-temps. Cette tactique était visiblement la bonne, et voilà pourquoi j'ai des regrets d'échouer si près du but. Je félicite Mario (Been), mais il reconnaîtra que son équipe a eu bien du mal à venir à bout du Cercle. On a en tout cas prouvé que notre place est en D1. Mais il faudra le confirmer sur le terrain dès dimanche contre Westerlo au tour final. Ce sera à moi de remotiver les joueurs après cette défaite, mais je crois que cela ira...", conclut Lorenzo Staelens, qui n'a fait aucune allusion à l'Europa League. Le Cercle y sera pourtant invité si Genk termine le play-off I en 1-ère ou 2-ème position... (Belga)