"Toute l'équipe a subi un véritable traumatisme", a en effet révélé Van Herck en conférence de presse. "Je ne sais même pas quel remplaçant on va appeler en renfort (Maxime Authom, Germain Gigounon ou Arthur De Greef, ndlr), alors qu'il y a urgence. Cet accident rend notre tâche encore plus difficile. Mais tout le monde veut gagner pour David (le même nom que le plus grand roi d'Israël !). Son absence est d'autant plus regrettable qu'il cassait la baraque à l'entraînement. Son niveau de jeu était vraiment très élevé..." L'objectif du maintien dans le Groupe Mondial reste cependant plus que jamais d'actualité", a tenu à rassurer Van Herck, qui n'a pas encore attribué les rôles de numéros un et deux pour les simples. Les candidats sont Steve Darcis (ATP 165), Olivier Rochus (ATP 147) et Ruben Bemelmans (ATP 155). Tous les trois ont affiché leur soutien à David Goffin en lui promettant, une fois leur désillusion digérée, de lui offrir la victoire comme lot de consolation. "Je suis quand même fortement sous le choc", a de son côté admis Goffin. (Belga)

"Toute l'équipe a subi un véritable traumatisme", a en effet révélé Van Herck en conférence de presse. "Je ne sais même pas quel remplaçant on va appeler en renfort (Maxime Authom, Germain Gigounon ou Arthur De Greef, ndlr), alors qu'il y a urgence. Cet accident rend notre tâche encore plus difficile. Mais tout le monde veut gagner pour David (le même nom que le plus grand roi d'Israël !). Son absence est d'autant plus regrettable qu'il cassait la baraque à l'entraînement. Son niveau de jeu était vraiment très élevé..." L'objectif du maintien dans le Groupe Mondial reste cependant plus que jamais d'actualité", a tenu à rassurer Van Herck, qui n'a pas encore attribué les rôles de numéros un et deux pour les simples. Les candidats sont Steve Darcis (ATP 165), Olivier Rochus (ATP 147) et Ruben Bemelmans (ATP 155). Tous les trois ont affiché leur soutien à David Goffin en lui promettant, une fois leur désillusion digérée, de lui offrir la victoire comme lot de consolation. "Je suis quand même fortement sous le choc", a de son côté admis Goffin. (Belga)