Michael Ryderstedt a été 130e mondial en 2005, aujourd'hui il est 457e à l'ATP. "Il a commencé à m'agresser au début du deuxième set. Il a changé un peu de tactique. Il est plus rentré dans le terrain et je me suis un peu crispé parce que je ne voulais pas rester trop longtemps sur le terrain. Je ne savais pas trop quoi faire. Le capitaine m'a bien dit de bien rester calme. Que cela allait être difficile pour lui de tenir comme ça tout le match. J'ai attendu, et il a en effet recommencé à commettre des erreurs. Mais globalement, je suis satisfait. C'est toujours bien de gagner en 3 sets. Il y a juste que j'ai joué un peu trop court. J'ai bien commencé le match dans des conditions pas très évidentes. Il y avait du vent, un peu de pluie et il faisait froid. Mais c'était important de commencer par cette victoire". (PVO)

Michael Ryderstedt a été 130e mondial en 2005, aujourd'hui il est 457e à l'ATP. "Il a commencé à m'agresser au début du deuxième set. Il a changé un peu de tactique. Il est plus rentré dans le terrain et je me suis un peu crispé parce que je ne voulais pas rester trop longtemps sur le terrain. Je ne savais pas trop quoi faire. Le capitaine m'a bien dit de bien rester calme. Que cela allait être difficile pour lui de tenir comme ça tout le match. J'ai attendu, et il a en effet recommencé à commettre des erreurs. Mais globalement, je suis satisfait. C'est toujours bien de gagner en 3 sets. Il y a juste que j'ai joué un peu trop court. J'ai bien commencé le match dans des conditions pas très évidentes. Il y avait du vent, un peu de pluie et il faisait froid. Mais c'était important de commencer par cette victoire". (PVO)