L'Inter, battu pour la 5e fois au cours de ses six derniers matches, avait pourtant cru tenir sa qualification en ouvrant la marque par Jonathan qui, d'un tir croisé, n'a laissé aucune chance au gardien romain (21e). Après un double une-deux avec Ricardo Alvarez puis Rocchi, le défenseur brésilien a été admirablement servi par une belle talonnade de Rocchini.

La Roma a réussi à égaliser par Destro qui, servi par Lamella à la limite du hors-jeu, a devancé la sortie de Handanovic (55e). Sur leur lancée, les Romains, grâce notamment à un bon Totti, ont pris l'avantage par le même Destro à la 69e minute après une belle action avec Balzaretti. Cinq minutes plus tard, les Romains ont définitivement validé leur ticket après un troisième but signé Torosidis (74e). Même si Ricardo Alvarez a redonné un semblant d'espoirs à l'Inter (80e) qui, décidément, vit une saison vraiment difficile.

Cette élimination devrait replonger l'Inter dans une nouvelle crise et l'entraîneur Andrea Stramaccioni pourrait difficilement échapper à un renvoi. Son équipe a disputé mercredi soir son 7e match sans victoire, toutes compétitions confondues.

L'Inter, battu pour la 5e fois au cours de ses six derniers matches, avait pourtant cru tenir sa qualification en ouvrant la marque par Jonathan qui, d'un tir croisé, n'a laissé aucune chance au gardien romain (21e). Après un double une-deux avec Ricardo Alvarez puis Rocchi, le défenseur brésilien a été admirablement servi par une belle talonnade de Rocchini. La Roma a réussi à égaliser par Destro qui, servi par Lamella à la limite du hors-jeu, a devancé la sortie de Handanovic (55e). Sur leur lancée, les Romains, grâce notamment à un bon Totti, ont pris l'avantage par le même Destro à la 69e minute après une belle action avec Balzaretti. Cinq minutes plus tard, les Romains ont définitivement validé leur ticket après un troisième but signé Torosidis (74e). Même si Ricardo Alvarez a redonné un semblant d'espoirs à l'Inter (80e) qui, décidément, vit une saison vraiment difficile.Cette élimination devrait replonger l'Inter dans une nouvelle crise et l'entraîneur Andrea Stramaccioni pourrait difficilement échapper à un renvoi. Son équipe a disputé mercredi soir son 7e match sans victoire, toutes compétitions confondues.