"D'abord parce que la discipline n'existait pas avant et aussi parce que le contre-la-montre n'est pas vraiment une spécialité belge. C'est pourquoi bravo à tous ceux qui ont collaboré, car il n'y a pas que les six coureurs qui ont concouru aujourd'hui: c'est un travail d'équipe d'un an, tout a été préparé jusqu'au moindre détail", a ajouté le champion de Belgique. "Tony Martin est évidemment une machine sur le vélo. Ce qu'il fait, c'est phénoménal. Mais personne ne devait être à la traîne. Le plus important, c'était de garder le tempo sur le Cauberg. Ensuite nous avons pu accélérer", a expliqué Boonen. Le manager de l'équipe Patrick Lefevere était lui aussi aux anges: "je pensais à ce titre depuis l'an passé, quand j'ai appris que la discipline serait inscrite à l'agenda du Mondial. Nous avons travaillé toute une année pour cette journée. Notre équipe a tout fait parfaitement. C'est une victoire de prestige, que tu peux écrire en lettres majuscules. Pour moi, elle a plus de valeur que le Tour des Flandres ou Paris-Roubaix." (DLA)

"D'abord parce que la discipline n'existait pas avant et aussi parce que le contre-la-montre n'est pas vraiment une spécialité belge. C'est pourquoi bravo à tous ceux qui ont collaboré, car il n'y a pas que les six coureurs qui ont concouru aujourd'hui: c'est un travail d'équipe d'un an, tout a été préparé jusqu'au moindre détail", a ajouté le champion de Belgique. "Tony Martin est évidemment une machine sur le vélo. Ce qu'il fait, c'est phénoménal. Mais personne ne devait être à la traîne. Le plus important, c'était de garder le tempo sur le Cauberg. Ensuite nous avons pu accélérer", a expliqué Boonen. Le manager de l'équipe Patrick Lefevere était lui aussi aux anges: "je pensais à ce titre depuis l'an passé, quand j'ai appris que la discipline serait inscrite à l'agenda du Mondial. Nous avons travaillé toute une année pour cette journée. Notre équipe a tout fait parfaitement. C'est une victoire de prestige, que tu peux écrire en lettres majuscules. Pour moi, elle a plus de valeur que le Tour des Flandres ou Paris-Roubaix." (DLA)