Cela a été "un authentique calvaire", a déclaré le coureur espagnol lors d'une conférence de presse à Pinto, ajoutant qu'il était "totalement en désaccord" avec la sanction annoncée du TAS mais qu'il "voulait continuer dans le monde du cyclisme".

Alberto Contador bénéficie du soutien de son équipe Saxo Bank : "Nous avons choisi de soutenir Alberto à 100 %, jusqu'à ce que les choses changent du tout au tout, a déclaré Bjarne Riis, manager de l'équipe Saxo Bank. La version du TAS est qu'il n'y a eu absolument aucune triche consciente. Il s'agit d'une prise accidentelle d'un supplément. Nous accordons donc notre pleine confiance à Contador."

Steak de veau contaminé : "possible" mais "improbable" selon le TAS

Contador a été suspendu deux ans lundi par le TAS pour son contrôle antidopage positif au clenbutérol, un stimulant anabolisant, le 21 juillet 2010 lors de la 2e journée de repos du Tour de France. Le TAS, qui a infligé deux ans de suspension avec effet rétroactif au 25 janvier 2011, a pris en compte la suspension provisoire de Contador, près de six mois entre août 2010 et février 2011. Contador est désormais suspendu jusqu'au 5 août 2012.

Dans leur décision, les juges du TAS estiment que la présence de clenbutérol dans les urines de Contador pourrait être due à "un supplément nutritif". Ils qualifient par ailleurs de "possible" mais "improbable" aussi bien la thèse de l'Espagnol selon laquelle la présence de clenbutérol serait due à un steak de veau contaminé, que la thèse défendue par l'Agence mondiale antidopage (AMA) d'une autotransfusion pratiquée par l'Espagnol.

Contador veut "continuer à gagner les plus grandes courses"

"C'est un moment très compliqué, de désillusion, a encore déclaré le cycliste espagnol, l'air tendu. Cela fait déjà un an et demi que tout cela a commencé, un an et demi où pas un seul matin je ne me suis levé sans me demander comment je me suis retrouvé dans cette situation."

Le Madrilène a déclaré mardi vouloir "continuer à gagner les plus grandes courses", même s'il n'a pas spécifié de quoi se composerait son programme à partir du 6 août 2012 : "Je ne sais pas encore ce que sera mon programme après ma suspension. Il vient de s'écouler seulement un jour et demi (depuis l'annonce de la suspension). Il faut que j'organise mon avenir mais cela ne dépend pas seulement de moi. Ce qui est sûr, c'est que je veux continuer à gagner les plus grands courses."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Cela a été "un authentique calvaire", a déclaré le coureur espagnol lors d'une conférence de presse à Pinto, ajoutant qu'il était "totalement en désaccord" avec la sanction annoncée du TAS mais qu'il "voulait continuer dans le monde du cyclisme".Alberto Contador bénéficie du soutien de son équipe Saxo Bank : "Nous avons choisi de soutenir Alberto à 100 %, jusqu'à ce que les choses changent du tout au tout, a déclaré Bjarne Riis, manager de l'équipe Saxo Bank. La version du TAS est qu'il n'y a eu absolument aucune triche consciente. Il s'agit d'une prise accidentelle d'un supplément. Nous accordons donc notre pleine confiance à Contador."Steak de veau contaminé : "possible" mais "improbable" selon le TASContador a été suspendu deux ans lundi par le TAS pour son contrôle antidopage positif au clenbutérol, un stimulant anabolisant, le 21 juillet 2010 lors de la 2e journée de repos du Tour de France. Le TAS, qui a infligé deux ans de suspension avec effet rétroactif au 25 janvier 2011, a pris en compte la suspension provisoire de Contador, près de six mois entre août 2010 et février 2011. Contador est désormais suspendu jusqu'au 5 août 2012. Dans leur décision, les juges du TAS estiment que la présence de clenbutérol dans les urines de Contador pourrait être due à "un supplément nutritif". Ils qualifient par ailleurs de "possible" mais "improbable" aussi bien la thèse de l'Espagnol selon laquelle la présence de clenbutérol serait due à un steak de veau contaminé, que la thèse défendue par l'Agence mondiale antidopage (AMA) d'une autotransfusion pratiquée par l'Espagnol.Contador veut "continuer à gagner les plus grandes courses""C'est un moment très compliqué, de désillusion, a encore déclaré le cycliste espagnol, l'air tendu. Cela fait déjà un an et demi que tout cela a commencé, un an et demi où pas un seul matin je ne me suis levé sans me demander comment je me suis retrouvé dans cette situation." Le Madrilène a déclaré mardi vouloir "continuer à gagner les plus grandes courses", même s'il n'a pas spécifié de quoi se composerait son programme à partir du 6 août 2012 : "Je ne sais pas encore ce que sera mon programme après ma suspension. Il vient de s'écouler seulement un jour et demi (depuis l'annonce de la suspension). Il faut que j'organise mon avenir mais cela ne dépend pas seulement de moi. Ce qui est sûr, c'est que je veux continuer à gagner les plus grands courses."Sportfootmagazine.be, avec Belga