L'incident entre les deux joueurs a pourri la fin du match Lierse-Standard (0-2) disputé samedi dans le cadre de la 24e journée du championnat de Belgique de football. Après avoir commis une faute sur Felipe, Grncarov a tiré les cheveux du défenseur brésilien qui se trouvait à terre. Le Standardman a réagi en poussant le Lierrois dans le dos.

Une fois les deux joueurs exclus par l'arbitre Luc Wouters, Grncarov a de nouveau tiré les cheveux de Felipe et a donné un coup de pied à Sébastien Pocognoli en quittant le terrain. Felipe a pour sa part dû être retenu par ses coéquipiers.

Les deux joueurs ont directement été convoqués devant le comité sportif, le parquet fédéral estimant ces incidents assez graves pour ne pas leur faire de proposition de transaction.

Le Standard a annoncé qu'il n'irait pas en appel de la suspension de Felipe, qui manquera donc le clasico contre Anderlecht dimanche. Le Lierse n'a pas encore indiqué s'il allait en appel ou non.

William Vainqueur, le médian du Standard exclu pour deux cartes jaunes samedi au Lierse, manquera lui aussi le match contre les Mauves. Par contre, le Comité sportif l'a blanchi de toute sanction pour un contact avec le Montois Siebe Blondelle.

Van Wijk en tribune pour 4 matches

Par ailleurs, l'entraineur de Mons Dennis Van Wijk a été lourdement sanctionné par le Comité sportif en raison de son comportement inapproprié pendant la rencontre de samedi entre Lokeren et Mons (3-1). Van Wijk est privé de zone neutre pour quatre matches, mais pourra aller en appel contre cette sanction.

Le coach des Dragons a été exclu à la fin du match contre Lokeren par l'arbitre néerlandais Tom van Sichem. Il aurait injurié le referee et fait des gestes déplacés. Van Wijk a avoué mardi pour les gestes, mais a nié avoir prononcé des mots insultants à l'égard de l'arbitre.

Le Comité sportif a pris sa décision sur base du rapport du corps arbitral et a jugé le comportement du coach montois inapproprié. Van Wijk ayant déjà été jugé pour des actes similaires, le Comité sportif a infligé une lourde sanction.

Van Wijk est envoyé en tribune du 9 février au 11 mars et devra s'acquitter d'une amende de 2.000 euros. Il manquera les rencontres contre Courtrai (11/02), Genk (18/02), La Gantoise (25/02) et le Beerschot (03/03).

Sportfootmagazine.be, avec Belga

L'incident entre les deux joueurs a pourri la fin du match Lierse-Standard (0-2) disputé samedi dans le cadre de la 24e journée du championnat de Belgique de football. Après avoir commis une faute sur Felipe, Grncarov a tiré les cheveux du défenseur brésilien qui se trouvait à terre. Le Standardman a réagi en poussant le Lierrois dans le dos. Une fois les deux joueurs exclus par l'arbitre Luc Wouters, Grncarov a de nouveau tiré les cheveux de Felipe et a donné un coup de pied à Sébastien Pocognoli en quittant le terrain. Felipe a pour sa part dû être retenu par ses coéquipiers. Les deux joueurs ont directement été convoqués devant le comité sportif, le parquet fédéral estimant ces incidents assez graves pour ne pas leur faire de proposition de transaction. Le Standard a annoncé qu'il n'irait pas en appel de la suspension de Felipe, qui manquera donc le clasico contre Anderlecht dimanche. Le Lierse n'a pas encore indiqué s'il allait en appel ou non. William Vainqueur, le médian du Standard exclu pour deux cartes jaunes samedi au Lierse, manquera lui aussi le match contre les Mauves. Par contre, le Comité sportif l'a blanchi de toute sanction pour un contact avec le Montois Siebe Blondelle. Van Wijk en tribune pour 4 matches Par ailleurs, l'entraineur de Mons Dennis Van Wijk a été lourdement sanctionné par le Comité sportif en raison de son comportement inapproprié pendant la rencontre de samedi entre Lokeren et Mons (3-1). Van Wijk est privé de zone neutre pour quatre matches, mais pourra aller en appel contre cette sanction. Le coach des Dragons a été exclu à la fin du match contre Lokeren par l'arbitre néerlandais Tom van Sichem. Il aurait injurié le referee et fait des gestes déplacés. Van Wijk a avoué mardi pour les gestes, mais a nié avoir prononcé des mots insultants à l'égard de l'arbitre. Le Comité sportif a pris sa décision sur base du rapport du corps arbitral et a jugé le comportement du coach montois inapproprié. Van Wijk ayant déjà été jugé pour des actes similaires, le Comité sportif a infligé une lourde sanction. Van Wijk est envoyé en tribune du 9 février au 11 mars et devra s'acquitter d'une amende de 2.000 euros. Il manquera les rencontres contre Courtrai (11/02), Genk (18/02), La Gantoise (25/02) et le Beerschot (03/03). Sportfootmagazine.be, avec Belga