Le patron des désignations d'arbitre de l'UEFA, l'Italien Pierluigi Collina, a annoncé jeudi que les rencontres de l'Euro 2012 en Pologne et en Ukraine, seront dirigées par cinq arbitres. "L'expérimentation est un succès et l'UEFA a reçu carte blanche de l'International Football Association Board (IFAB) pour appliquer le système lors de l'Euro 2012", a expliqué Collina au quotidien sportif italien La Gazzetta dello Sport.

Le système des rencontres à cinq arbitres avait été testé en Europa League depuis la saison dernière et s'est étendu cette année à la Ligue des Champions. Collina a reconnu que certains aspects étaient encore à corriger, mais que les avantages étaient évidents "avec un plus grand contrôle de l'espace et une fonction préventive accrue".

Le président de l'UEFA, le Français Michel Platini a toujours été un fervent partisan de l'arbitrage à cinq, l'arbitre principal, ses deux assistants et deux juges de ligne en fond de terrain. Platini argue qu'avec plus d'yeux sur le terrain, les erreurs sont moins nombreuses. Le Français avait déjà essayé d'introduire le système lors des qualifications pour cet Euro 2012, mais la FIFA s'était montrée réticente.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le patron des désignations d'arbitre de l'UEFA, l'Italien Pierluigi Collina, a annoncé jeudi que les rencontres de l'Euro 2012 en Pologne et en Ukraine, seront dirigées par cinq arbitres. "L'expérimentation est un succès et l'UEFA a reçu carte blanche de l'International Football Association Board (IFAB) pour appliquer le système lors de l'Euro 2012", a expliqué Collina au quotidien sportif italien La Gazzetta dello Sport. Le système des rencontres à cinq arbitres avait été testé en Europa League depuis la saison dernière et s'est étendu cette année à la Ligue des Champions. Collina a reconnu que certains aspects étaient encore à corriger, mais que les avantages étaient évidents "avec un plus grand contrôle de l'espace et une fonction préventive accrue". Le président de l'UEFA, le Français Michel Platini a toujours été un fervent partisan de l'arbitrage à cinq, l'arbitre principal, ses deux assistants et deux juges de ligne en fond de terrain. Platini argue qu'avec plus d'yeux sur le terrain, les erreurs sont moins nombreuses. Le Français avait déjà essayé d'introduire le système lors des qualifications pour cet Euro 2012, mais la FIFA s'était montrée réticente.Sportfootmagazine.be, avec Belga