Vainqueur l'an dernier de la Vuelta, l'Américain souffre d'une bronchite depuis le Tour de France et le Tour de l'Utah qui a nécessité un traitement à la cortisone, a expliqué Lampre-Merida dans un communiqué. D'après les tests effectués son taux de cortisone correspond à présent au minimum toléré par le code mondial anti-dopage et bien que toutes les autorisations thérapeutiques nécessaires (AUT) aient été obtenues auprès de l'UCI, l'Union cycliste internationale, Lampre-Merida n'autorise pas son leader à prendre part au Tour d'Espagne. "Par cette décision, notre équipe réaffirme son adhérence aux principes de l'association MPCC", conclut le communiqué. Chris Horner est remplacé par l'Italien Valerio Conti dans la sélection. Horner avait remporté le Tour d'Espagne à 42 ans l'an dernier devenant le vainqueur le plus âgé d'un grand Tour. La Vuelta démarre samedi par un contre-la-montre de 12,6km par équipes à Jerez de la Frontera et s'achève le 14 septembre. (Belga)

Vainqueur l'an dernier de la Vuelta, l'Américain souffre d'une bronchite depuis le Tour de France et le Tour de l'Utah qui a nécessité un traitement à la cortisone, a expliqué Lampre-Merida dans un communiqué. D'après les tests effectués son taux de cortisone correspond à présent au minimum toléré par le code mondial anti-dopage et bien que toutes les autorisations thérapeutiques nécessaires (AUT) aient été obtenues auprès de l'UCI, l'Union cycliste internationale, Lampre-Merida n'autorise pas son leader à prendre part au Tour d'Espagne. "Par cette décision, notre équipe réaffirme son adhérence aux principes de l'association MPCC", conclut le communiqué. Chris Horner est remplacé par l'Italien Valerio Conti dans la sélection. Horner avait remporté le Tour d'Espagne à 42 ans l'an dernier devenant le vainqueur le plus âgé d'un grand Tour. La Vuelta démarre samedi par un contre-la-montre de 12,6km par équipes à Jerez de la Frontera et s'achève le 14 septembre. (Belga)