"Je sais seulement que les négociations se poursuivent, a déclaré sous couvert d'anonymat un porte-parole du club de Shanghai Shenua. Le résultat final sera annoncé dans cinq jours." Selon cette même source, le club discute également avec l'entraîneur français Jean Tigana, actuellement sans club.

Samedi dernier, l'entraîneur de Chelsea Andre Villas-Boas avait annoncé que Nicolas Anelka souhaitait quitter le club anglais, où il joue depuis 2008 et pour lequel il a marqué 59 buts. Le Français, coéquipier de Romelu Lukaku, a été peu utilisé cette année par le coach lusitanien, qui lui préfère Didier Drogba, Fernando Torres ou le jeune Daniel Sturridge.

Sur son site internet samedi, l'ancien joueur du PSG, Arsenal ou encore du Real Madrid avait assuré qu'il connaissait déjà l'identité de son futur employeur. "Je sais depuis peu où je serai le 2 janvier", avait-il écrit.

Si son transfert à Shanghai devait aboutir, Anelka deviendrait la tête d'affiche du championnat chinois, dont la puissance financière ne cesse de croître en dépit de nombreux scandales de corruption.

Shanghai Shenua avait terminé 11e du classement du Championnat de Chine la saison passée.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"Je sais seulement que les négociations se poursuivent, a déclaré sous couvert d'anonymat un porte-parole du club de Shanghai Shenua. Le résultat final sera annoncé dans cinq jours." Selon cette même source, le club discute également avec l'entraîneur français Jean Tigana, actuellement sans club. Samedi dernier, l'entraîneur de Chelsea Andre Villas-Boas avait annoncé que Nicolas Anelka souhaitait quitter le club anglais, où il joue depuis 2008 et pour lequel il a marqué 59 buts. Le Français, coéquipier de Romelu Lukaku, a été peu utilisé cette année par le coach lusitanien, qui lui préfère Didier Drogba, Fernando Torres ou le jeune Daniel Sturridge. Sur son site internet samedi, l'ancien joueur du PSG, Arsenal ou encore du Real Madrid avait assuré qu'il connaissait déjà l'identité de son futur employeur. "Je sais depuis peu où je serai le 2 janvier", avait-il écrit. Si son transfert à Shanghai devait aboutir, Anelka deviendrait la tête d'affiche du championnat chinois, dont la puissance financière ne cesse de croître en dépit de nombreux scandales de corruption. Shanghai Shenua avait terminé 11e du classement du Championnat de Chine la saison passée. Sportfootmagazine.be, avec Belga