Après le gardien de Genk, Thibaut Courtois, Chelsea vient donc de mettre le grappin sur un autre joyau du football belge, l'attaquant d'Anderlecht Romelu Lukaku. A l'instar du club limbourgeois qui, nonobstant la vente de son joueur, aurait aimé le garder une saison supplémentaire dans ses rangs (mais les Londoniens ont préféré le caser temporairement à l'Atletico Madrid), le souhait du RSCA était, lui aussi, de conserver le leader de sa division offensive durant quelques mois encore.

A raison, car le teenager aurait sans doute pu apporter une autre dimension aux Mauves au cours des mois à venir. Non pas qu'il ait démérité par le passé, loin s'en faut. Mais, délivré de ses obligations scolaires et opérationnelles, pour la première fois, dès la reprise des entraînements, cet été, Lukaku n'avait jamais paru aussi affûté qu'en ce début de saison.

Reste à voir s'il pourra confirmer cette impression à Stamford Bridge, entendu que la concurrence chez les Blues est ardue avec les Didier Drogba, Nicolas Anelka et consorts.

Jusqu'à présent, notre football était toujours parvenu à mettre ses meilleurs jeunes en vitrine pendant quelques années avant de les vendre. Avec Thibaut Courtois (19) et Romelu Lukaku (18), la donne est en train de changer. Et paraît malheureusement irréversible. C'est tout profit, évidemment, pour les Diables Rouges. Mais pour notre Jupiler Pro League, c'est une autre histoire...

Bruno Govers, Sport/Foot Magazine

Après le gardien de Genk, Thibaut Courtois, Chelsea vient donc de mettre le grappin sur un autre joyau du football belge, l'attaquant d'Anderlecht Romelu Lukaku. A l'instar du club limbourgeois qui, nonobstant la vente de son joueur, aurait aimé le garder une saison supplémentaire dans ses rangs (mais les Londoniens ont préféré le caser temporairement à l'Atletico Madrid), le souhait du RSCA était, lui aussi, de conserver le leader de sa division offensive durant quelques mois encore. A raison, car le teenager aurait sans doute pu apporter une autre dimension aux Mauves au cours des mois à venir. Non pas qu'il ait démérité par le passé, loin s'en faut. Mais, délivré de ses obligations scolaires et opérationnelles, pour la première fois, dès la reprise des entraînements, cet été, Lukaku n'avait jamais paru aussi affûté qu'en ce début de saison. Reste à voir s'il pourra confirmer cette impression à Stamford Bridge, entendu que la concurrence chez les Blues est ardue avec les Didier Drogba, Nicolas Anelka et consorts. Jusqu'à présent, notre football était toujours parvenu à mettre ses meilleurs jeunes en vitrine pendant quelques années avant de les vendre. Avec Thibaut Courtois (19) et Romelu Lukaku (18), la donne est en train de changer. Et paraît malheureusement irréversible. C'est tout profit, évidemment, pour les Diables Rouges. Mais pour notre Jupiler Pro League, c'est une autre histoire... Bruno Govers, Sport/Foot Magazine