On le savait depuis le week-end, l'info a été confirmée officiellement hier via un communiqué de l'intéressé: Lucien D'Onofrio a décidé de ne pas travailler pour le Sporting d'Anderlecht. Par contre, son frère Dominique a retrouvé du boulot. L'ancien coach du Standard s'est lié au FC Metz jusqu'à la fin de la saison - mais restera consultant pour VOO sur les matches de notre championnat. Il y occupera le rôle de directeur technique. Il prend la place de Joël Muller, une légende du club.

Le FC Metz rame en Ligue 2 française depuis trois ans. Metz, c'est aussi la ville où Pierre François a une seconde résidence... Mais il est peu probable que le directeur général du Standard et DD aillent boire un café ensemble là-bas. Entre les clans Duchâtelet/François et D'Onofrio/Conceiçao, c'est plus que jamais la guerre ouverte. La sortie médiatique de Sergio Conceiçao sur la RTBF, lundi soir, n'a été qu'un épisode de plus. Et les supporters du Standard semblent clairement avoir choisi leur camp: celui de Pierre François.

Pierre Danvoye, Sport / Foot Magazine

On le savait depuis le week-end, l'info a été confirmée officiellement hier via un communiqué de l'intéressé: Lucien D'Onofrio a décidé de ne pas travailler pour le Sporting d'Anderlecht. Par contre, son frère Dominique a retrouvé du boulot. L'ancien coach du Standard s'est lié au FC Metz jusqu'à la fin de la saison - mais restera consultant pour VOO sur les matches de notre championnat. Il y occupera le rôle de directeur technique. Il prend la place de Joël Muller, une légende du club. Le FC Metz rame en Ligue 2 française depuis trois ans. Metz, c'est aussi la ville où Pierre François a une seconde résidence... Mais il est peu probable que le directeur général du Standard et DD aillent boire un café ensemble là-bas. Entre les clans Duchâtelet/François et D'Onofrio/Conceiçao, c'est plus que jamais la guerre ouverte. La sortie médiatique de Sergio Conceiçao sur la RTBF, lundi soir, n'a été qu'un épisode de plus. Et les supporters du Standard semblent clairement avoir choisi leur camp: celui de Pierre François. Pierre Danvoye, Sport / Foot Magazine