Que peut-on souhaiter aux Zèbres en 2011? Eviter la lanterne rouge en fin de saison? Si on arrêtait le championnat maintenant, le Sporting aurait le triste privilège d'aligner la plus mauvaise équipe belge de D1 de tous les temps. Après 20 matches, cette formation ne compte qu'une victoire pour 15 défaites et quatre matches nuls. Elle dispose d'une attaque fantomatique (12 buts, à égalité avec le Germinal Beerschot) et sa défense est une véritable passoire (elle a encaissé 42 buts, trois de moins que le Lierse qui compte un match de moins).

Ce triste bilan est unique. Avant l'instauration du professionnalisme en 1974, le Lyra n'avait gagné que deux matches en 1953-54. Après 1974, Hasselt (1979-80), Genk (1988-89) et Beveren (2001-02) chutèrent en D2 avec deux succès à leur compteur. Si Charleroi continue sur sa lancée actuelle, son équipe battra au moins un record. Avec une D1 à 18 en 2011-12, il n'est pas certain que les deux derniers descendront. Cela rappelle la saison 1973-74. Mal classé en D2, le Sporting carolo était monté malgré tout en D1 suite à la création de la Ligue professionnelle de football. Assurés de rejoindre l'élite, quel que soit leur classement, les Zèbres terminèrent leur championnat 1973-74 en bâclant leurs matches, ce qui énerva profondément un des grands dirigeants de l'époque, André Kolp. Si Kolp et le regretté Jean-Paul Spaute revenaient sur terre, ils auraient un oeuf à peler avec les Zèbres d'aujourd'hui.

Pierre Bilic

Que peut-on souhaiter aux Zèbres en 2011? Eviter la lanterne rouge en fin de saison? Si on arrêtait le championnat maintenant, le Sporting aurait le triste privilège d'aligner la plus mauvaise équipe belge de D1 de tous les temps. Après 20 matches, cette formation ne compte qu'une victoire pour 15 défaites et quatre matches nuls. Elle dispose d'une attaque fantomatique (12 buts, à égalité avec le Germinal Beerschot) et sa défense est une véritable passoire (elle a encaissé 42 buts, trois de moins que le Lierse qui compte un match de moins). Ce triste bilan est unique. Avant l'instauration du professionnalisme en 1974, le Lyra n'avait gagné que deux matches en 1953-54. Après 1974, Hasselt (1979-80), Genk (1988-89) et Beveren (2001-02) chutèrent en D2 avec deux succès à leur compteur. Si Charleroi continue sur sa lancée actuelle, son équipe battra au moins un record. Avec une D1 à 18 en 2011-12, il n'est pas certain que les deux derniers descendront. Cela rappelle la saison 1973-74. Mal classé en D2, le Sporting carolo était monté malgré tout en D1 suite à la création de la Ligue professionnelle de football. Assurés de rejoindre l'élite, quel que soit leur classement, les Zèbres terminèrent leur championnat 1973-74 en bâclant leurs matches, ce qui énerva profondément un des grands dirigeants de l'époque, André Kolp. Si Kolp et le regretté Jean-Paul Spaute revenaient sur terre, ils auraient un oeuf à peler avec les Zèbres d'aujourd'hui. Pierre Bilic