Il fallait s'y attendre, la décision de finalement jouer le match Charleroi - Cercle de Bruges ne fait pas que des heureux. Principalement touché par cette mesure, le Lierse a annoncé sur son site internet avoir déposé plainte en référé contre l'Union belge de football auprès du tribunal de première instance de Bruxelles.

Le club exige l'annulation du match Charleroi - Cercle ainsi que la prise en compte du score de forfait lors de l'établissement du classement final ce dimanche soir à l'issue de la trentième et dernière journée. Si cela ne devait pas être le cas, le club réclame une indemnité de 250.000 euros pour réparation du préjudice causé.

L'argument principal du Lierse est que l'Union Belge doit faire respecter son propre règlement, enfreint par Charleroi qui n'avait pas de système chauffant lors de son match contre le Cercle de Bruges. Le Lierse rappelle que le forfait avait été confirmé en appel et en évocation, devenant dès lors irrévocable. Il conteste donc la compétence de la commission d'arbitrage du Sport Belge, qui avait pris la décision finale jeudi. Il souligne aussi que le match du 4 décembre aurait été joué dans un tout autre contexte à ce moment, et qu'il y a donc "falsification de la compétition" à ses dépens. Il refuse par conséquent d'être le "dindon de la farce" dans cette affaire.

A noter qu'Eupen, qui est exactement dans la même situation que les Lierrois, a décidé d'attendre l'issue du match entre Westerlo et Charleroi de ce dimanche. "Mais si nous nous sentons lésés, nous penserons après à un éventuel recours juridique"", prévient Manfred Theissen, directeur général du club germanophone.

Le match Charleroi - Cercle de Bruges a été fixé au 23 mars. Si Charleroi gagne dimanche à Westerlo et également contre le Cercle, il dépassera (peut-être) le Lierse et Eupen pour décrocher la quatorzième place. Alors que les deux clubs étaient au minimum assurés de la quinzième place grâce à la victoire par forfait du Cercle de Bruges.

Sportfootmagazine.be avec Belga

Il fallait s'y attendre, la décision de finalement jouer le match Charleroi - Cercle de Bruges ne fait pas que des heureux. Principalement touché par cette mesure, le Lierse a annoncé sur son site internet avoir déposé plainte en référé contre l'Union belge de football auprès du tribunal de première instance de Bruxelles. Le club exige l'annulation du match Charleroi - Cercle ainsi que la prise en compte du score de forfait lors de l'établissement du classement final ce dimanche soir à l'issue de la trentième et dernière journée. Si cela ne devait pas être le cas, le club réclame une indemnité de 250.000 euros pour réparation du préjudice causé. L'argument principal du Lierse est que l'Union Belge doit faire respecter son propre règlement, enfreint par Charleroi qui n'avait pas de système chauffant lors de son match contre le Cercle de Bruges. Le Lierse rappelle que le forfait avait été confirmé en appel et en évocation, devenant dès lors irrévocable. Il conteste donc la compétence de la commission d'arbitrage du Sport Belge, qui avait pris la décision finale jeudi. Il souligne aussi que le match du 4 décembre aurait été joué dans un tout autre contexte à ce moment, et qu'il y a donc "falsification de la compétition" à ses dépens. Il refuse par conséquent d'être le "dindon de la farce" dans cette affaire. A noter qu'Eupen, qui est exactement dans la même situation que les Lierrois, a décidé d'attendre l'issue du match entre Westerlo et Charleroi de ce dimanche. "Mais si nous nous sentons lésés, nous penserons après à un éventuel recours juridique"", prévient Manfred Theissen, directeur général du club germanophone. Le match Charleroi - Cercle de Bruges a été fixé au 23 mars. Si Charleroi gagne dimanche à Westerlo et également contre le Cercle, il dépassera (peut-être) le Lierse et Eupen pour décrocher la quatorzième place. Alors que les deux clubs étaient au minimum assurés de la quinzième place grâce à la victoire par forfait du Cercle de Bruges. Sportfootmagazine.be avec Belga