Voila une décision qui pourrait bouleverser la lutte pour le maintien en Jupiler League. Le Sporting de Charleroi a obtenu gain de cause. La Commission belge d'arbitrage du Sport (CBAS) a ordonné à l'Union belge de football que soit joué le match entre les Carolos et le Cercle de Bruges qui devait avoir lieu initialement le 4 décembre dernier.

La CBAS s'est réuni mercredi pour étudier le dernier recours du Sporting Charleroi qui s'était vu infliger une défaite sur un score de forfait (0-5) par l'URBSFA. Elle a donné raison au club carolo. Les trois juges de la Commission Belge d'arbitrage du Sport ont annulé les décisions prises successivement par le comité sportif le 21 décembre, le comité d'appel le 25 janvier et la commission d'évocation de l'Union belge le 17 février. Ces différentes instances avaient estimé que Charleroi était responsable de la remise de la rencontre, car elle ne possédait pas les moyens nécessaires rendus obligatoires pour protéger sa pelouse. Cette décision de la CBAS, dont les attendus seront communiqués plus tard, est sans appel. La commission du calendrier s'est réuni pour fixer la date du match qui aura lieu le mercredi 23 mars.

Une décision qui permet à Charleroi de garder un espoir d'éviter les play-offs 3. En effet, les Zèbres comptent cinq points de retard sur Eupen et le Lierse et peuvent encore en engranger six. En plus du match contre le Cercle, il reste à Charleroi à se déplacer à Westerlo dimanche tandis que dans le même temps, le Lierse accueillera le Club de Bruges et Eupen se déplacera à Malines.

Pierre-Yves Hendrickx, le Secrétaire général du Sporting de Charleroi a réagi à cette annonce : "Cette décision va remotiver tout le club. Au moins, nous aurons joué le même nombre de match que tout le monde. C'est le plus important. Autrement, on aurait eu l'impression de ne pas avoir toutes nos chances. Il y a un problème au niveau du règlement sur ce point. Nous l'avons dit trois fois en interne à l'Union belge (comité sportif, comité d'appel et commission d'évocation, NDLR) et nous n'avons pas été entendus. On l'a dit une fois en externe et on a été entendu. J'imagine que l'Union belge va changer son règlement. Mais le plus important est le plan sportif. Maintenant, ce sont à tous nos joueurs de prouver quelque chose. D'abord à ceux qualifiés depuis janvier contre Westerlo, puis ensuite à ceux qui étaient qualifiés début décembre face au Cercle. Nous terminerons quatorzième, quinzième ou seizième mais au moins nous aurons eu toutes nos chances."

Du côté du Cercle, on s'est dit surpris par la décision de la CBAS mais les Brugeois la respecteront et n'entameront pas de nouvelle procédure.

Sportfootmagazine.be avec Belga

Voila une décision qui pourrait bouleverser la lutte pour le maintien en Jupiler League. Le Sporting de Charleroi a obtenu gain de cause. La Commission belge d'arbitrage du Sport (CBAS) a ordonné à l'Union belge de football que soit joué le match entre les Carolos et le Cercle de Bruges qui devait avoir lieu initialement le 4 décembre dernier. La CBAS s'est réuni mercredi pour étudier le dernier recours du Sporting Charleroi qui s'était vu infliger une défaite sur un score de forfait (0-5) par l'URBSFA. Elle a donné raison au club carolo. Les trois juges de la Commission Belge d'arbitrage du Sport ont annulé les décisions prises successivement par le comité sportif le 21 décembre, le comité d'appel le 25 janvier et la commission d'évocation de l'Union belge le 17 février. Ces différentes instances avaient estimé que Charleroi était responsable de la remise de la rencontre, car elle ne possédait pas les moyens nécessaires rendus obligatoires pour protéger sa pelouse. Cette décision de la CBAS, dont les attendus seront communiqués plus tard, est sans appel. La commission du calendrier s'est réuni pour fixer la date du match qui aura lieu le mercredi 23 mars.Une décision qui permet à Charleroi de garder un espoir d'éviter les play-offs 3. En effet, les Zèbres comptent cinq points de retard sur Eupen et le Lierse et peuvent encore en engranger six. En plus du match contre le Cercle, il reste à Charleroi à se déplacer à Westerlo dimanche tandis que dans le même temps, le Lierse accueillera le Club de Bruges et Eupen se déplacera à Malines. Pierre-Yves Hendrickx, le Secrétaire général du Sporting de Charleroi a réagi à cette annonce : "Cette décision va remotiver tout le club. Au moins, nous aurons joué le même nombre de match que tout le monde. C'est le plus important. Autrement, on aurait eu l'impression de ne pas avoir toutes nos chances. Il y a un problème au niveau du règlement sur ce point. Nous l'avons dit trois fois en interne à l'Union belge (comité sportif, comité d'appel et commission d'évocation, NDLR) et nous n'avons pas été entendus. On l'a dit une fois en externe et on a été entendu. J'imagine que l'Union belge va changer son règlement. Mais le plus important est le plan sportif. Maintenant, ce sont à tous nos joueurs de prouver quelque chose. D'abord à ceux qualifiés depuis janvier contre Westerlo, puis ensuite à ceux qui étaient qualifiés début décembre face au Cercle. Nous terminerons quatorzième, quinzième ou seizième mais au moins nous aurons eu toutes nos chances."Du côté du Cercle, on s'est dit surpris par la décision de la CBAS mais les Brugeois la respecteront et n'entameront pas de nouvelle procédure.Sportfootmagazine.be avec Belga