Charleroi-Lierse (0-1) fut plus animé dans les tribunes que sur le terrain, samedi soir. Une habitude là-bas. Le noyau dur des supporters carolos a démoli le président Abbas Bayat pendant tout le match, via banderoles, chants et insultes. Des membres des Ultras ont forcé l'accès à la tribune d'honneur pendant le match pour y déployer un calicot "Abbas dehors". Le président a alors quitté son siège avec l'intention de faire le coup de poing et a dû être maîtrisé par ses stewards.

Après le match, il a fait un nouveau show à l'interview, parlant spontanément de la révolution iranienne quand on l'interrogeait sur les calicots et démolissant à nouveau Jacky Mathijssen, responsable pour lui de tous les maux sportifs actuels.

Son neveu Mogi n'était pas près de lui dans la tribune. Normal, on sait que les deux hommes ne sont plus du tout sur la même longueur d'ondes, qu'Abbas reproche à Mogi de l'avoir persuadé de rapatrier Mathijssen pendant l'été. Ce matin, une source très bien introduite dans le club nous informe d'ailleurs qu'une véritable bombe se préparerait à éclater au Stade du Pays de Charleroi: Abbas Bayat virerait ses neveux Mogi et Mehdi, ainsi que Raymond Mommens, le responsable du scouting.

Pierre Danvoye

Charleroi-Lierse (0-1) fut plus animé dans les tribunes que sur le terrain, samedi soir. Une habitude là-bas. Le noyau dur des supporters carolos a démoli le président Abbas Bayat pendant tout le match, via banderoles, chants et insultes. Des membres des Ultras ont forcé l'accès à la tribune d'honneur pendant le match pour y déployer un calicot "Abbas dehors". Le président a alors quitté son siège avec l'intention de faire le coup de poing et a dû être maîtrisé par ses stewards. Après le match, il a fait un nouveau show à l'interview, parlant spontanément de la révolution iranienne quand on l'interrogeait sur les calicots et démolissant à nouveau Jacky Mathijssen, responsable pour lui de tous les maux sportifs actuels. Son neveu Mogi n'était pas près de lui dans la tribune. Normal, on sait que les deux hommes ne sont plus du tout sur la même longueur d'ondes, qu'Abbas reproche à Mogi de l'avoir persuadé de rapatrier Mathijssen pendant l'été. Ce matin, une source très bien introduite dans le club nous informe d'ailleurs qu'une véritable bombe se préparerait à éclater au Stade du Pays de Charleroi: Abbas Bayat virerait ses neveux Mogi et Mehdi, ainsi que Raymond Mommens, le responsable du scouting. Pierre Danvoye