Il y a au moins un Belge qui se réjouit de l'issue de ce dossier à tiroirs: Eric Gerets, le nouveau sélectionneur du Maroc, pourra compter sur Mehdi Carcela. L'étoile montante du Standard était courtisée depuis plusieurs mois par la Fédération belge mais n'avait encore accepté que de jouer avec les Espoirs. Car, selon la version officielle, il hésitait toujours entre l'équipe A marocaine et l'équipe A belge.

La Fédé marocaine a fait le forcing, en lui offrant des vacances cet été notamment, et cela a payé. Elle a également dépêché plusieurs personnes en Belgique pour convaincre le médian liégeois. Il y a ensuite eu le message très fort apporté par Eric Gerets, nouveau sélectionneur du Maroc, qui n'a cessé de courtiser et d'appeler Carcela. Paradoxe de l'affaire : un talent nous échappe et c'est un Belge qui a porté l'estocade finale !

On n'a pu que constater une nouvelle fois l'apathie de l'Union Belge. Certes, la Fédération ne peut commencer à sortir la planche à billets pour convaincre tout footballeur à la double nationalité d'opter pour les Diables Rouges. Mais n'aurait-elle pas dû davantage consulter le joueur, le convaincre, le courtiser et le poursuivre ? A la place, tant le sélectionneur actuel que le président ont adopté une posture d'attente, se bornant à sélectionner le joueur avant de jouer les vierges effarouchées devant le refus de Carcela. Il y a des décisions qui se forcent...

Carcela vient d'entreprendre les démarches officielles pour jouer avec le Maroc. L'Union Belge s'incline et va jouer rapidement le jeu: elle va envoyer à la FIFA les documents attestant que Carcela n'a jamais joué avec les Diables Rouges.

Concerné directement par la décision du Standardman, le sélectionneur de l'équipe nationale belge, Georges Leekens, dit respecter le choix de Carcela. "Mehdi m'a appelé personnellement et dit qu'il avait opté pour le Maroc", a déclaré Georges Leekens à l'agence Belga. "C'est le choix du coeur et il faut le respecter. Nous lui avons donné une chance et l'avons appelé plusieurs fois, mais on ne peut forcer personne à jouer pour un certain pays. Le choix appartient au joueur."

On s'interroge à présent sur l'avenir international de deux autres joueurs de talent qui pourraient jouer pour les deux pays: Nacer Chadli (Twente) et Yassine El Ghanassy (La Gantoise). Chadli semble enclin à opter pour le Maroc. El Ghanassy affirme qu'il n'a toujours pas fait son choix et que son coeur balance.

Le cas Carcela (suivi de celui de Chadli) démontre que l'Union Belge a encore beaucoup de choses à apprendre. En attendant un talent nous échappe. "Dans un bon jour, c'est le meilleur joueur belge de D1", résumait Philippe Albert. "Dans un mauvais, le Standard joue à dix."

Pierre Danvoye et Stéphane Vande Velde

Il y a au moins un Belge qui se réjouit de l'issue de ce dossier à tiroirs: Eric Gerets, le nouveau sélectionneur du Maroc, pourra compter sur Mehdi Carcela. L'étoile montante du Standard était courtisée depuis plusieurs mois par la Fédération belge mais n'avait encore accepté que de jouer avec les Espoirs. Car, selon la version officielle, il hésitait toujours entre l'équipe A marocaine et l'équipe A belge. La Fédé marocaine a fait le forcing, en lui offrant des vacances cet été notamment, et cela a payé. Elle a également dépêché plusieurs personnes en Belgique pour convaincre le médian liégeois. Il y a ensuite eu le message très fort apporté par Eric Gerets, nouveau sélectionneur du Maroc, qui n'a cessé de courtiser et d'appeler Carcela. Paradoxe de l'affaire : un talent nous échappe et c'est un Belge qui a porté l'estocade finale ! On n'a pu que constater une nouvelle fois l'apathie de l'Union Belge. Certes, la Fédération ne peut commencer à sortir la planche à billets pour convaincre tout footballeur à la double nationalité d'opter pour les Diables Rouges. Mais n'aurait-elle pas dû davantage consulter le joueur, le convaincre, le courtiser et le poursuivre ? A la place, tant le sélectionneur actuel que le président ont adopté une posture d'attente, se bornant à sélectionner le joueur avant de jouer les vierges effarouchées devant le refus de Carcela. Il y a des décisions qui se forcent... Carcela vient d'entreprendre les démarches officielles pour jouer avec le Maroc. L'Union Belge s'incline et va jouer rapidement le jeu: elle va envoyer à la FIFA les documents attestant que Carcela n'a jamais joué avec les Diables Rouges. Concerné directement par la décision du Standardman, le sélectionneur de l'équipe nationale belge, Georges Leekens, dit respecter le choix de Carcela. "Mehdi m'a appelé personnellement et dit qu'il avait opté pour le Maroc", a déclaré Georges Leekens à l'agence Belga. "C'est le choix du coeur et il faut le respecter. Nous lui avons donné une chance et l'avons appelé plusieurs fois, mais on ne peut forcer personne à jouer pour un certain pays. Le choix appartient au joueur." On s'interroge à présent sur l'avenir international de deux autres joueurs de talent qui pourraient jouer pour les deux pays: Nacer Chadli (Twente) et Yassine El Ghanassy (La Gantoise). Chadli semble enclin à opter pour le Maroc. El Ghanassy affirme qu'il n'a toujours pas fait son choix et que son coeur balance. Le cas Carcela (suivi de celui de Chadli) démontre que l'Union Belge a encore beaucoup de choses à apprendre. En attendant un talent nous échappe. "Dans un bon jour, c'est le meilleur joueur belge de D1", résumait Philippe Albert. "Dans un mauvais, le Standard joue à dix." Pierre Danvoye et Stéphane Vande Velde